Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui suis-je ? Le tour de moi-même.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Sam 13 Jan - 19:40

Bonsoir à vous tous ! Je refais mon post pour tout remettre un minimum en ordre.

J'ai 21 ans et je me demande, à la suite d'une remarque d'une prof surdouée, si je le suis comme elle semble le penser.
J'ai appris à lire avant 5 ans, je crois avec un peu d'aide, et à partir de ce moment j'ai dévoré des dizaines de livres. J'ai toujours eu, il est vrai, un attrait pour les mots compliqués et les dictionnaires (sans forcément fouiller dedans non plus... juste de rares fois, par curiosité). En primaire, les autres enfants m'ont souvent dit que je parlais "comme une grand-mère".
Ma mère est sûrement HP même si elle a toujours refusé les psys, mais c'est une grande dépressive (tentative de suicide)... tout comme mon frère et moi. J'ai fait 3 dépressions existentielles à ce jour, obsédée par la mort, le sens de la vie etc. Des moments très durs qui m'ont laissé des séquelles (peur du noir, rechutes sporadiques, pensées morbides fréquentes...)
J'ai tendance à m'auto-critiquer tout le temps, à faire de l'anxiété de performance, à être perfectionniste au point de ne pas travailler, de tout remettre au lendemain.

J'ai toujours eu des notes correctes sans fournir le moindre boulot. J'ai eu mon bac à 15/20 sans réviser. Je suis en 3e année de prépa ; j'ai passé le concours de l'ENS l'année dernière et ai été sous-admissible (seuls ceux qui travaillent bien peuvent l'être)… en révisant à peine, le strict minimum !
Maintenant on m'admire ou on me jalouse dans ma classe... alors que je culpabilise d'avoir réussi sans rien faire...

Pourtant, je ne visualise pas cette idée de pensée en arborescence décrite dans les articles que j'ai lu (soit presque la totalité des ressources internet).
J'ai des traits communs aux surdoués il est vrai : sens de la justice (je cherche à travailler dans l'humanitaire), empathie qui finit par m' handicaper, une hypersensibilité à la beauté, une attirance pour le savoir/les livres/la psychologie. Je suis aussi très créative, avec une imagination débordante.
J'ai une grande facilité à retenir ce qui m'intéresse, mais je m'ennuie instantanément dans le cas contraire et ne retiens rien du tout. Je suis d'ailleurs très impatiente si je m'ennuie.
Je suis tête en l'air, "dans la lune", je rêve d'éteindre mon cerveau pour me reposer enfin.

J'ai toujours eu un sentiment de décalage, et j'avais déjà cherché à savoir si j'étais surdouée vers mes 18 ans. J'avais lu quelques articles mais j'étais trop déprimée pour que ça aboutisse. Puis j'en avais conclu que non et je me sentais prétentieuse. Ensuite je me suis fait aspirer dans la dépression pendant 7-8 mois. Déjà, j'avais quitté la fac d'arts au bout de quelques mois, parce que je trouvais qu'il n'y avait pas assez de travail. Puis la fac de lettres, où j'ai arrêté d'aller en cours par ennui et puis boum ! cette fameuse 3e dépression, la pire.
J'ai énormément de mal à me faire des amis et à les considérer comme tels surtout. Je sais que les amis vont et viennent, je suis lucide. Je ne m'attache pas... je sais que si j'arrêtais de leur parler du jour au lendemain je serais à peine triste. Très souvent j'ai même envie de ne plus jamais les revoir, pour être tranquille. Y'a un petit côté asocial, je sais...

Par ailleurs, j'adore apprendre, je suis assez insatiable. Surtout si ce n'est pas scolaire... J'apprends les langues surtout. L'anglais bien sûr, mais le suédois, le finnois, le néerlandais, un peu de norvégien, bientôt le russe. Je veux apprendre ce qu'il n'y a pas à l'école ; l'art, l'histoire hors-programme, la psycho, la physique etc. Alors qu'à Paris mes amies veulent faire du shopping, je rêve de passer ma journée dans les musées et les expos. Et pendant qu'elles parlent vêtements, je m'ennuie mortellement : en plus ça me fait mentalement disserter sur la vision de la femme et les stéréotypes qui l'entourent et... je veux fuir ! Pourtant j'ai l'impression que je me suis fermée pendant tout mon collège, mon lycée et même un peu la prépa. Je redécouvre mon amour du savoir depuis une dizaine de mois. Vous croyez que j'ai fait un faux-self ? Dans ce cas je ne m'en suis pas rendu compte... j'ai l'impression d'avoir perdu un bout de ma vie, gâché mon temps, là où j'aurais pu tant apprendre. Quand je regarde derrière moi je me rends compte que j'ai passé ma vie à déprimer ou bien cogiter encore et encore et encore...Et finalement je suis tellement triste d'avoir détruit mon potentiel.
Sur les rares choses que j'ai appris, je l'ai fait en autodidacte. J'ai reçu un piano pour mes 20 ans, je suis obsédée par cet instrument depuis toute petite. J'ai commencé l'année dernière, (y accédant un weekend sur deux) et j'en joue déjà très bien ! Signe de HP ou juste passion dévorante ? Je peux en jouer des heures durant jusqu'à devoir arrêter parce que mes poignets me brûlent. J'ai commencé à composer mais je ne sais pas lire la musique...

Deux personnes se disputent en moi. Celle qui aimerait bien être surdouée parce que ça expliquerait tellement de choses, et celle qui ne veut pas parce que cela signifierait que je ne pourrais jamais être "heureuse" (enfin le concept rapide communément admis, sans rentrer dans les considérations philosophiques). Dans les deux cas j'angoisse totalement. Cette question d'une possible surdouance me hante depuis 2 mois ; j'ai loupé mon concours blanc, je dors mal, je me réveille soit triste soit en crise de stress, je vois le monde de loin et je suis de plus en plus désabusée vis à vis de lui... je ne sais plus quoi faire, vraiment.
Mon rêve récurrent ? Tout quitter et construire une minuscule maison quelque part en laponie, seule et loin de tout, avec des bouquins et des animaux (et un piano).

Pardon c'était un peu long, comme ma vie.


Dernière édition par Gwendoline le Dim 14 Jan - 9:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Dim 14 Jan - 0:12

Merci à vous, au fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Messages : 3
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Lun 15 Jan - 5:43

Bonjour, je me présente je m’appel Aurelien j’ai 20 ans et je suis de la région parisienne. Je t’explique mon parcour en quelque ligne, a l’âge de mes 6 ans les professeurs ont convoqué mes parents dans leurs bureau et on demander à ce que je passe un diagnostic pour faire évaluer mon QI car les professeurs avais des doutes que j’en sois HPI, facilité à mémoriser, une bonne logiques, et tout ce qui suit...je me suis alors présenté à l’hôpital de la Salpêtrière pour passer des tests, et passer un test neurologique pour voir ce qui fonctionne le mieux dans mon cerveaux. 2 semaine passer je me rend encore à l'hôpital pour avoir les résultats et j’ai été diagnostiqué HPI et classé surdoué avec 127 de QI, mes parents avais peur et moi qui n’étais pas encore en âge de comprendre réellement ce qui ce disait tout me semblait bien ce passer.
A partir de là l’hôpital a rendu une feuille à mes parents pour notifier que j’étais surdoué et ils leurs ont dis qu’il en auront besoin un jour ou l’autre.
Aujourd’hui j’ai 20 ans et j’ai aucun diplôme, je vais d’echec en échec, un parcour scolaire très pitoyable, malade psychologiquement suite à certains événements qui ce sont passer ce qui m’a obliger de suivre un traitement, « Ritaline, Tercian, Risperdal, depakote, lepticur et théraléne » j’ai été suivi par des psychologues et des psychiatres, effectué des voyages en psychiatrie pour cause de tentative de suicide à de multiples reprise, je suis pas sociable, nerveux, anxieux, stressé de la vie.
Mais malgré tout ça j’ai essayer à plusieurs reprise de me reprendre, mais ça dure qu’un temps, actuellement je suis toujours surdoué mais pour l’état je suis un surdoué perdu parce que sois disant j’ai pas fait tout ce qu’il fallait pour nourrir mon "intelligence", j’ai un grand goût pour la danse la musique, l’art, les livres, et surtout l’informatique. Cette Anne je compte reprendre mes études, dans mon ancienne FAC d’informatique pour passer mes diplômes et faire le métier de mes rêves. Car malgré mes connaissance en informatique, je ne peux pas travailler dans ce domaine sans réel diplôme, je me suis toujours intéressé à l’informatique, j’ai même été déclaré génie informatique, et pourtant quand on regarde mon parcour scolaire je n’est rien d’un surdoué.
En fessant certaine recherche il y a plusieurs recherche sur internet j’ai vite compris qu’il y a plusieurs classe de surdoué. Cette je suis surdoué au yeux de l’etat, mais pour moi je ne le suis pas malgré toute mes compétence. Le dernier test de QI que j’ai fais était en Novembre 2015 et mon QI était élevé à 158 ! Être surdoué c’est avant tout être quelqu’un de perdu et souffrant et être mal dans ça peau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Messages : 3
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Lun 15 Jan - 5:50

Désoler pour les fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Lun 15 Jan - 19:36

Salut Aurélien !

Ce que tu me racontes là me déprime... j'espère que tu vas t'en sortir. Continue dans l'informatique si ça te plaît ! Et mieux vaut faire ce qu'on aime plutôt que ce pour quoi on est doué je pense... enfin c'est mieux si ça conjugue les deux. Le problème c'est - enfin pour ma part - de toujours occuper son cerveau pour ne pas cogiter des heures et devenir une boule d'anxiété. Lire c'est bien. Même si on loupe des paragraphes entiers parce qu'on réfléchit en même temps... arf.

Mais dis-moi, comment se passe un test pour savoir si on est surdoué ? Est-ce que d'après ce que je t'ai décris tu penses que je le suis peut-être ?

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Messages : 3
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Lun 15 Jan - 21:53

Salut,
Ne déprime pas... à l’heure actuelle je vie mieux, j’ai appris à vivre seul, dans la solitude, je me sent transparent, je vis dans l’ombre quoi..et franchement à certain moment c’est frustrant, ça donne des ondes négatives, mais au fils du temps j’ai appris à vivre avec, l’amitié j’ai pas réellement connu, c’est frustrant mais on fait avec, mais ce qui me fais tout oublier c’est mon ordinateur, programmer pendant des heures apprendre encore et encore malgré mon manque de concentration, mais j’essaie de ne pas décrocher, car la faim justifie les moyens.
Il faut que tu sache que le cerveau d’un surdoué est sans arrêt en marche jour comme de nuit, on réfléchis sur des choses réel ou des choses farfelus, on ressasse encore et toujours, on s’imagine certaine chose on résolut des problèmes enfin on essaie, pour ma part c’est comme ça que je suis.
Effectivement lire c’est bien, surtout quand on est pas perturbé par ce qui nous entoure ou même par ce qu’il ce passe dans notre tête, mais c’est rare, très rare.

Alors à l’heure actuelle il y a 3 types de test pour évaluer ton QI, les tests de Wechsler, dont : le WAIS pour les adultes, le WISC et le WPPIS qui sont pour les enfants prend contact avec un psychologue afin de passer le test et voir si éventuellement tu as cette gène la.
Franchement je m’avance à rien je peux pas te dire oui pour te faire plaisir alors que ça se trouve tu ne l’es peut être pas, je peux jute te dire que si vraiment tu veux savoir prend contact avec un psy. Et si tu veux qu’on prenne contact ensemble il y a aucun soucie, j’en serais même ravi. À plus tard

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubulle



Messages : 3
Date d'inscription : 17/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Mer 17 Jan - 21:39

Bonjour,
Je viens de lire ton post car je me pose des questions sur moi.
Je ne peux pas m'avancer et mon opinion est très personnelle, mais après avoir lu de nombreux articles, listes de caractère, etc... sur les hauts potentiels, je suis persuadée que tu es ce qu'ils appellent haut potentiel.
Pour te donner un exemple, je n'ai pas été diagnostiquée à ma connaissance, mais on voulait me faire sauter le CP et mon père a refusé car on lui avait fait sauter plusieurs classes et il l'avait mal vécu. Je sais que quand j'étais enfant dans les faits j'étais en avance. Par contre par la suite, j'ai perdu cette facilité que j'avais enfant, enfin c'est le sentiment que j'ai eu. D'être passée d'une Ferrari à une deux chevaux niveau capacités. Du coup quand tu expliques avoir eu ton bac sans rien faire, ça me semble évident que tu as des facultés au-dessus de la moyenne parce que la moyenne des gens doit travailler. Moi j'ai dû travailler par exemple. Et j'ai pas eu des notes folles à ce moment là. Peu importe mon contexte.
Je te dis ça parce que si tu doutes et que tu as peur de paraître prétentieuse, il ne faut pas à mon avis.
Et sur le fait que tu as peur si tu l'es de tout ce que ça implique, je pense que ça ne changera rien à ta situation donc tu devrais le faire et surtout je te le conseille parce que je me sens personnellement beaucoup mieux de voir qu'il y a des gens qui pensent de la même manière que moi, de découvrir que tous les gens ne voient pas les évidences comme je les vois et ça m'incite depuis à mieux communiquer et mieux m'accepter, et je me dis que si tu confirmes ton haut potentiel tu pourras prendre les mesures qui te conviennent à toi et à qui tu es pour améliorer ta vie, plutôt que les solutions faites pour des personnes lambda. Imagine qu'aujourd'hui tu essaies de balayer le sol avec une pioche. C'est pour ça que ça ne marche pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Mer 17 Jan - 21:57

Bonsoir Bubulle,

Et tu te reconnais aussi dans mon post ou bien dans les critères des surdoués ? Peut-être que je me reconnais mais parce que je suis juste une personne curieuse et hypersensible...
Tu sais le système scolaire n'a pas vraiment de sens en fin de compte ; tout le monde a les mêmes connaissances. Je ne suis pas sûre que tu aies pris du retard sur ton potentiel, mais il a sans doute été en veille (par ennui de l'école ? probable). Au lycée, on peut être hyper intelligent mais si on réfléchit différemment de la moyenne alors on a des sales notes. Question de "méthode" disent-ils.

Je ne sais pas toi mais mon entourage dont mes profs m'ont souvent dit d'arrêter de me prendre la tête tout le temps. J'aurais bien aimé.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Mer 17 Jan - 22:06

Merci beaucoup Aurélien !

Il me semble toutefois que le WAIS est cher et je n'ai pas les moyens. Je vais voir une psy gratuite à partir de la semaine prochaine. Pas sûr que ce soit une très bonne idée si je suis effectivement surdouée, mais on verra.

Je te comprends au niveau des amis : impossible d'avoir une relation véritable ou plus encore, fusionnelle. Les autres me considèrent parfois comme leur meilleure amie et ... moi absolument pas. Cette lucidité est parfois vraiment handicapante. Comment expliquer gentiment aux gens que là je n'ai pas envie de les voir, que demain je peux partir 6 mois sans envoyer de messages parce que j'en ai juste rien à faire, que les sms m'ennuient s'ils n'ont aucun but... Dur de trouver de vrais amis qui supporteront que je ne leur parle pas pendant des jours parce que je veux pas et puis c'est tout. Pourtant j'aime les gens, mais j'ai besoin de recharger.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubulle



Messages : 3
Date d'inscription : 17/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Jeu 18 Jan - 19:36

Bonsoir Gwendoline,
Je me reconnais effectivement dans une partie de ton profil mais je suis quand même très différente de toi.
Avant toute chose, je vois que tu as 21 ans et que tu as l'impression que tu as gâché ta vie, que c'est fini. Je veux te dire de garder espoir. Ça me frappe parce que j'avais ce sentiment quand j'avais 23 ans et je me revois dire que ma vie était foutue, notamment parce que je n'arrivais pas à gérer la pression des concours. Et je revois les gens me dire : "à 23 ans, ta vie n'est pas foutue". Je ne les croyais pas et je me sentais incomprise. Pourtant je sais aujourd'hui que j'ai plus de 30 ans que c'est vrai, ils avaient raison. Donc je veux te dire que tu as la chance de te poser aujourd'hui les questions sur ton potentiel et c'est certainement la clef de tout. À 23 ans je ne l'ai pas fait et donc je me suis gâchée sur le plan professionnel. Mais réellement je te le dis tu as des belles années à vivre et c'est quelqu'un qui a fait beaucoup de dépression qui te le dit.
En ce qui me concerne, j'ai une amie qui m'a parlé du fait qu'une psychologue lui avait suggéré qu'elle était un haut potentiel et qui m'a dit qu'elle pensait que je l'étais. Je lui ai dit ce que je pensais depuis des années : j'ai été en avance mais mes facultés se sont etiolees. J'ai acheté un livre sur les gens intelligents qui ne se sentent pas très doués (je me rappelle plus du titre) et, même si j'ai lu après que certaines idées du livre sont décriées, ça a été une révélation. C'est comme si pour la première fois de ma vie quelqu'un me comprenait et comprenait comment je pensais, comment je réfléchissais. Je me suis du coup renseignée sur le sujet et c'est là que j'ai vu que certaines idées ne faisaient pas l'unanimité. Mais du coup j'ai vu à quel point je me retrouvais dans de très nombreuses caractéristiques des surdoués.
Comme toi j'ai lu vers 5 ans. C'est ma cousine un peu plus âgée que moi qui m'a appris un après-midi, c'est tout ce dont je me souviens. Visiblement on voulait me faire sauter le CP mais mes parents ont refusé. Mon père en avait sauté plusieurs et ça ne lui avait pas convenu. Je suis hypersensible. J'ai une intolérance profonde à l'injustice. Souvent quand on me parle de sujets, les gens pensent que j'ai un avis tranché sur une question parce que je suis bête alors qu'en fait j'ai déjà réfléchi au sujet il y a des années et après avoir obtenu tous les points de vue, j'ai réfléchi et abouti à une conclusion mais je ne suis plus capable de me souvenir de mon raisonnement. Les gens ne comprennent pas que j'ai tout pris en compte avant de donner mon avis et que même je ne l'ai pas donné à l'époque parce qu'on ne me l'a pas demandé. Je suis obsédé depuis l'adolescence par le sens de la vie, je ne comprenais pas pendant longtemps que les gens aillent travailler et vivent leur vie sans se poser de questions. A l'époque au lieu de penser que j'étais surdouée, j'ai pensé que les philosophes étaient juste dépressifs puisque j'étais dépressive et qu'ils se posaient les mêmes questions que moi et semblaient être intéressée par les mêmes questions que moi. Des exemples de concordance avec le profil je peux t'en donner encore beaucoup.
Comme toi j'ai fait de la dépression, très profonde. Par contre je suis très attachée aux gens contrairement à toi, ce qui me fait penser que nous n'avons pas exactement le même profil. Tu dois avoir un QI très élevé et je pense que moi j'ai pas un QI très élevé. C'est d'ailleurs pour ça que je pensais pas être surdouée.
J'oscille entre des moments où je suis persuadée d'être intelligente et d'autres, la plupart du temps, où je pense être plus bête que la moyenne.
Enfin c'est pas une sinécure lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendoline



Messages : 6
Date d'inscription : 13/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Jeu 18 Jan - 20:00

Coucou Bubulle,

Oh non ne pense pas que ton QI serait moins élevé juste pour une simple différence relationnelle ! Enfin je dis ça mais déjà je crois que mon QI doit être de 100-110 max (ce qui est totalement arbitraire vu que je n'ai jamais fait de tests). Mais je traîne très souvent avec un garçon qui a vers 140 de QI et on s'entend vraiment super bien donc d'un autre côté c'est qu'on se comprend. Il me dit aussi qu'il se sent mieux compris avec moi... sans doute parce que je ne le juge jamais. J'ai commencé vraiment à aller avec des gens qui me semblaient plus matures dans ma classe, et je me sens bien mieux... par ailleurs je ne leur ai pas dit mais ils ont énormément de caractéristiques des surdoués. Mais peut-être qu'en fait je suis juste hyper ouverte et tolérante et que c'est pour ça que je réussis à m'adapter à eux ?
Enfin bref depuis un mois j'ai changé de relations et je me sens beaucoup plus comprise et acceptée.
Est-ce que tu as réussi à trouver des amis qui te correspondent ?

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bubulle



Messages : 3
Date d'inscription : 17/01/2018

MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   Ven 19 Jan - 7:20

Bonjour Gwendoline,
C'est très important de trouver des amis qui nous correspondent. Ça fait plusieurs années maintenant que j'essaie de ne m'entourer que de gens avec qui je peux nouer une relation profonde, même si on ne se voit pas tout le temps. J'ai beaucoup de problèmes dans mes relations, notamment parce que je m'investis beaucoup et je suis surprise de voir que les autres non. J'ai perdu beaucoup de relations à une période de ma vie mais les quelques amis que j'ai sont des personnes qui ont pour moi de grandes qualités. Après, en prenant connaissance de mon possible haut potentiel, j'ai réalisé que c'était du coup extrêmement logique que ma meilleure amie soit surdouée. Une classique, elle, avec une logique imparable. J'ai d'ailleurs toujours considéré qu'elle était plus intelligente que moi, mais ça ne me gênait pas. Je suis plutôt très fière d'elle au contraire. Et en fait j'ai lu que les surdoués s'attirent et ça m'a aidé à comprendre pas mal de choses.
Est-ce que la psy que tu vas voir t'aide ? (je ne sais plus si tu as commencé ou non) Je pense qu'il faut vraiment quelqu'un qui connaît le problème. C'est le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui suis-je ? Le tour de moi-même.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui suis-je ? Le tour de moi-même.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A mon tour... mais pas avant mars 2013 :(
» Je suis en crise depuis 3 jours
» Je suis seul
» Je suis peiné
» Je suis très mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoués : les reconnaître-
Sauter vers: