Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une émission à voir absolument...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yvane Wiart



Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2014

MessageSujet: Une émission à voir absolument...   Sam 14 Fév - 15:31

Bonjour à toutes et à tous,

Les surdoués font souvent l'objet de railleries, voire de violence caractérisée en classe, car ils ne sont pas exactement comme les autres. Ils ne s'intéressent pas aux mêmes sujets, ne s'habillent pas de la même façon, etc.
Mais, il leur arrive aussi d'être les agresseurs, parce qu'ils ont l'humour, voire le sarcasme facile, parce qu'ils en ont marre de ne pas pouvoir discuter, alors ils tapent (propos d'un jeune dont je me suis occupée)...
N'hésitez pas à poster ici vos témoignages, ce qui s'est passé pour vous à l'école...
Mais, surtout, faites circuler cette vidéo, pour que les parents, les enfants, les enseignants, comprennent ce que c'est, que cette violence n'est jamais anodine, qu'on ne devrait pas avoir envie de mourir parce qu'on est bon en classe ou qu'on comprend avant les autres, qu'on s'ennuie (à mourir !), etc.... Rolling Eyes

http://www.france2.fr/emissions/infrarouge/videos/117423014?onglet=tous&page=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Ven 27 Fév - 14:56

bonjour,
Oui en effet ma fille a été victime de violences physiques, insultes, mise à l'écart, dévalorisation, elle n'avait qu'une amie de la maternelle, jusqu'à fin du collège. Elle pleurait tous les jours et c'était un déchirement pour moi de la laisser dans cette école. Malgré que je me suis déplacée à plusieurs reprise pour rencontrer les enseignants, les directeurs rien n'a jamais été fait pour que la situation ne se règle. Jeune maman, peux soutenu et mal dans ma peau, j'avais les plus grandes difficultés à me faire entendre.
Même quand ma belle soeur a été embauchée dans cette école, je pensais que cela irait mieux pour ma fille, mais non elle passait toutes ces récréations à la bibliothèque avec sa tante et sa copine, qui cette dernière plus d'une fois la défendu contre des camarades qui voulaient lui faire du mal.
Je ne vous cacherais pas les dégats psychologiques qui l'ont suivis durant toute sa scolarité.
Et au collège on remet le couvert mais là non je l'ai changé d'établissement. Au Lycée elle a été suivi par plusieurs Psy, absentéisme accru, et personne n'a reconnu ou pu mettre un mot sur sa souffrance. Non détecté à l'époque on parlait peu du problème des enfants précoces, elle décrochait ne voulait plus se rendre au lycée. J'ai trouvé seule la solution du CNED. Depuis 2 ans elle est inscrite et passe son BAC cette année.
J'ai mon fils qui lui est en primaire, je redoutais véritablement que les ennuies que j'avais vécue jeune et ceux de sa soeur, ne se répètent avec lui. Mais non et apparemment l'école ou il est et plus à l'écoute. Il a eu un petit soucis de vol de goutter avec violence qui s'est réglé rapidement, cette fois la Directrice est intervenu immédiatement. De plus j'ai pris les devant dès les premiers signes de dévalorisation, "tu es un intello, j'aime pas les enfants avec des lunettes, ou tu es nul...". J'ai pris rendez vous avec une psychologue clinicienne et 6 mois plus tard je lui faisais passer les test du WISK 4.
Si les responsables scolaires étaient un peu plus sensible à ce problème, bon nombre d'enfants seraient heureux d'aller à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit



Messages : 28
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Lun 2 Mar - 10:00

Bonjour,
J'ai moi aussi un fils (bcp plus jeune) de 5 ans, trop gentil, trop décalé par rapport à la norme et pour qui tout semble trop facile. Il subit, lui aussi, l'isolement et les violences de ses camarades et plus le temps passe pire c'est !
Ma femme et moi sommes aussi très décalés et avons aussi subis cela étant jeune. Mais n'avions pas la chance d'avoir des parents et prof sensibles au problème et les dégâts sont difficilement réparables.
Pour nous, beaucoup d'années ont été gâchées et notre reprise en main n'est possible que depuis peu (suivi de notre famille et confirmation de notre différence) mais pour notre loulou rien n'est encore perdu.
Comme vous, nous constatons que malgré la prise de conscience du harcèlement à l'école par les pouvoirs publics, l'école n'est pas prête à se réformer et les profs dans la majorité n'ont pas envie de remettre en question leurs méthodes pour 4% de la population (à juste titre peut-être).
Beaucoup disent que c'est aux parents d'apporter aux enfants ce que l'école ne leur apporte pas. Ils ont raison en parti et nous travaillons dessus mais :
- Qui va le protéger de la méchanceté et de l'incompréhension des autres enfants? Nous pouvons lui donner quelque conseils pour se fondre dans la masse en masquant/adaptant en partie sa différence mais il lui faudra des années pour réellement y arriver et se faire accepter. En attendant cela il sera une victime facile avec les traumatismes qui vont avec.
- Qui va l’occuper pendant les sessions interminables d'exercices ou l'enfant fini beaucoup plus rapidement que les autres ou pendant les cours ou les profs réexpliquent inlassablement à une classe des notions que l'enfant a déjà compris depuis des lustres ? L'ennui systématique conduit à l'échec scolaire car on finit par décrocher par manque d’attrait.
- Qui va le tirer vers le haut pendant ses heures d’école ?
Je découvre ce forum et lis avec beaucoup d’intérêt vos commentaires. Voir que des parents choisissent d’autres options pour leurs enfants ou que des adultes de notre âge arrivent à reprendre leur vie en main est plutôt encourageant pour nous.
Si certains d’entre vous ont des astuces pour favoriser l’épanouissement d’un enfant surdoué, je prends ;o)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Lun 2 Mar - 11:02

Bonjour Benoit,
Je comprends votre souffrance, face à une situation que nous avons vécue malheureusement durant notre enfance.
Je n'ai pas de remède miracle à mon grand désarroi et tous les enfants sont différents et ne réagissent pas de la même manière.
Ce que je peux te dire c'est de ne surtout pas rester inactif, en tant que parents nous avons des devoirs et le nôtre c'est de se battre pour nos enfants. La chance que vous avez c'est de savoir que votre enfant est précoce dès le début de sa scolarité.
Pour ma fille qui a 18 ans je ne l'ai compris que lorsque son petit frère qui a dix ans d'écart a été diagnostiqué. Je ne laisserais plus personne faire du mal à mes enfants, quitte à les changer d'école et à me disputer avec les professeurs.
Si votre fils a été diagnostiqué il a dû être recensé par la cellule EIP de l'éducation nationale, bon c'est un petit pas sur la reconnaissance de leur particularité. Ce que j'ai compris de leur fonctionnement la cellule fait en sorte de faire appliquer les recommandation de l'éducation nationale dans le cas d'un enfant précoce détecté, (preuve à l'appui d'un WISK 4) au sien de l'équipe pédagogique et participe à la mise en place d'un PAI (Plan d'accueil individualisé). Donc le PAI sera activé lorsque l'enfant présentera des signes de mal être, souffrance, ... Si tout se passe bien rien ne changera.
Je prends l'exemple de mon fils, un niveau excellent des copains, pas d'isolement, donc l'équipe considère que malgré sa différence rien ne doit être mis en place. Mais les médecins ne sont pas d'accord ils partent du principe qu'il est dyspraxique et qu'il faut travailler le gout de l'effort donc le faire glisser dans une classe supérieur et mettre en place un PAI pour ses difficultés graphiques.
Nous parents nous sommes coincés entre l'éducation nationale et un groupe de médecins libéraux.
Quel décision prendre difficile, si on change les choses cela peut mal se passer, si on ne change rien cela peut également mal se passer ! Que faire ?

Oui ils finissent plus vite que les autres les exercices, alors pour le mien la maitresse le laisse lire, ou dessiner en attendant les autres. Mais quelques fois il a des difficultés notamment en math car le résonnement est différents de l'apprentissage scolaire et là c'est nous prenons le relais en essayant de le faire travailler sur les points faibles. quel casse tête car se sont des enfants qui n'aiment pas l'effort ou qui ne sont pas habitué à travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit



Messages : 28
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Lun 2 Mar - 12:57

Merci pour toutes ces infos. c'est assez récent pour nous et c'est intéressant d'avoir une expérience du PAI.
Bon courage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clelia92
Invité



MessageSujet: merci   Lun 2 Mar - 14:22

je viens de découvrir ce forum, j'ai été une enfant précoce, je suis toujours une adulte surdouée et il y a deux ans j'ai été reçue à un concours de la fonction publique. J'ai été très mal intégrée à cause de ma rapidité, de mon hypersensibilité et de mon niveau de culture.
Je trouve que les choses n'ont pas beaucoup évolué ; ma rapidité de compréhension m' a valu les foudres de ma chef de service alors que j'étais en prise de poste qui m'a harcelée pendant un an...je rêve d'être idiote parfois , je pense que ma vie au quotidien en serait facilitée.. Sad
Revenir en haut Aller en bas
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Lun 2 Mar - 15:21

Bonjour clelia92
J’ai vécu ça à plusieurs reprises dans ma carrière. Impossible de se faire des amis au sein des effectifs. Toujours seule et retranchée dans mon bureau la tête dans les papiers. Tout parait facile et l'on ne conçoit pas les difficultés des autres. Ta chef de service a peur que tu ne prennes un jour sa place. Ce n'est pas plus difficile que cela, c'est l'effet KISS COOL
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit



Messages : 28
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Mer 4 Mar - 7:44

Bonjour Clelia,
Moi aussi je travail dans la fonction public (le pire cauchemar du surdouée Very Happy ). Collègues qui me mettent des freins dans toutes mes entreprises, hiérarchie idiote, opportuniste et jalouse (en observant bien, c'est le système qui les pousses à être comme ça).
Bref je fais parfaitement le travail en occupant 3 postes et en prenant le temps de m'appliquer (ce qui est top pour un perfectionniste). Comme je suis incapable de prendre des pauses j'arrives même à me libérer des heures pour étudier mon loisir du moment (je me suis mis en tête d'apprendre le codage).
Le salaire est correct par rapport aux heures faites (moins que le privé mais moins chronophage) et dans un esprit de rentabiliser mon temps entre boulot/salaire, enfant et passions/projets. J'y reste jusqu'à trouver un concept qui me permette de m'en libérer.
Malgré mon manque d'ambition (du moins dans ce système  Very Happy ) et mon caractère effacé, j'ai aussi été victime de harcèlement de deux managers pas très futés qui ont essayé de s'attribuer mon travail pour l'un  et de me briser pour l'autre (jalousie certainement). J'ai essayé de laisser passer, de les contenter, de les mettre en valeur pour qu'ils aient des promotions. Mais plus j'essayait d'aller dans leur sens pire c'était. Bref un manager qui harcèle n'est pas manœuvrable, ils faut se battre (souvenir de l'enfer qu'a été l'école ...)
Afin de me préserver, j'ai fini par changer d'attitude. Il faut juste garder en tête qu'on est plus malin qu'eux, patience, note tous ses actes, trouves la faille et reprend les privilèges que tu lui donnes par ton travail. Dans mon cas, l'un a été muté, l'autre est parti en dépression. Je n'en suis pas fière mais je recommencerai s'il fallait) .
A ta disposition si tu souhaites en parler Wink

Note concernant la vidéo : Vu et ma femme aussi, on a tout les deux eu une réaction de rejet en la voyant (certainement due a ce qu'on a vécue plus jeune ou de la peur pour notre fils). Ma femme a coupé après 10 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Mer 4 Mar - 11:04

Bonjour,

Moi je ne suis pas dans la fonction public mais je peux vous dire que je déguste depuis 15 ans. Je pense que je dois être un petit peu maso.
Il y a 4 ans j'ai découvert en fait que mon patron était un pervers narcissique. Il a tout fais pour m'écarter de mes collègues, soit en créant des conflits, soit en me faisant passé pour une folle insociable.
Quand j'en ai pris conscience j'ai cru que le ciel me tombait sur la tête, je ne comprenais pas l'attitude qu'il avait car il a toujours était très gentil avec moi donc procéder de cette manière, était à l'encontre de la facette qu'il me présentait de lui. Il fallait une raison ? Je me suis rendue malade durant 2 années, ma famille ne me comprenait pas le peux d'amis que j'avais me prenait pour une folle. J'ai donc fait mon enquête toute seule en me rendant sur internet et chercher si des salariés subissait la même chose que moi.
A l'époque je suis tombée sur le livre de Cristel PETICOLLIN Échapper aux manipulateurs, la tout à était claire j'ai compris que je faisais face à un manipulateur.
L'histoire et longue et pleine de rebondissement, actuellement je suis au placard cela fait environs 1 an 1/2 voir 2 ans. j'ai qu'une hâtes c'est de me faire licencier, mais même là il va aller jusqu'au bout pour ne pas le faire car il sait que j'attends cela avec impatience.
Je dois quand même le remercier, c'est aussi grace à lui que j'ai pu découvrir que mon fils était précoce, car en cherchant des informations sur les pervers, je suis tombée sur les surdoués, qui d'ailleurs sont les proies privilégiées du pervers.
Je vous souhaite une bonne journée, et si vous voulez des conseils concernant ce genre de personnage je peux peut être vous aidez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit



Messages : 28
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Mer 4 Mar - 12:58

Sincèrement désolé pour toi Nath,
Ta situation me fais un peu penser à celle de ma femme depuis 4 ans (je lui ai laissé le lien pour témoigner si elle veut).

J'ai la chance que mon nouveau chef soit bientôt retraité. Il me laisse une autonomie total mais c'est un luxe rare.

J'en suis à me demander si le monde de l'entreprise est vraiment fait pour nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Jeu 5 Mar - 21:36

je n'avais pas vu l'émission, mais ce n'est pas pour moi, j'ai pleuré du début jusqu'au débat... non là mais dans quel monde nous vivons ! c'est cela que l'on souhaite pour nos enfants et petits enfants, réagissons ! pour ma part il est certain que plus personne ne fera de mal à mes enfants et générations suivantes jusqu'à ma mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit



Messages : 28
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Ven 6 Mar - 9:52

Je te comprends et j'ai peur pour mon fils qui commence à vivre le même enfer que j'ai vécu et voir les parents des harceleurs prendre ça à la rigolade ou à l'indifférence me met dans une colère noire. Le fait que bcp enseignants ont peurs de tenir tête aux parents de ce type d'enfant n'aide pas non plus.

Ce qui m'inquiète c'est que le monde a évolué depuis mon enfance et là où le harcèlement s'arrêtait après l'école, de nos jours il continu non-stop grâce aux réseaux sociaux (et il y sera confronté dans qq années).

Beaucoup de gens (souvent qui n'ont pas vécus ça...) me disent qu'il faut l'aider à s'intégrer et non l'isoler. Même s'il fait des efforts pour masquer sa nature, les autres n'en feront pas, capterons toujours sa différence et s'en serviront contre lui sachant qu'il n'a pas de défenses contre la méchanceté (pas encore). J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé de méthode d'intégration qui a fait ses preuves, les psys n'apporte pas toujours des solutions à tout et le PAI non-plus. Pour moi la solution n'est pas là (et j'adhère à 100% avec ce que tu as fait pour ta fille),

Bref j'envie les Pays-Bas qui ont des écoles pour les enfants HP, ça permet au moins de les protéger pendant les années où ils sont les plus fragiles et les aider à se construire pour affronter la vie active.

Il s'agit de mon point de vue et j'ai conscience que mon raisonnement peut être faussé car j'ai été moi-même un enfant harcelé. C'est pourquoi je donne quand même une chance au psy de mon fils mais je vais en parallèle aussi chercher des solutions du côté d'asso (Mensa, afep...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NATH32

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Ven 6 Mar - 14:04

Je comprends ce que tu vis, je suis confrontée à ça moi aussi, et c'est encore plus douloureux pour nous car nous l'avons vécu, nous savons ce qu'ils ressentent. Nous sommes impuissant tu le penses vraiment, moi je crois que non plus maintenant tout au moins je parle pour moi. Je ne laisserai pas mon enfant dans la douleur. Quitte à le déscolariser pour le mettre au CNED et arrêter de travailler, mais je ferais tout pour lui. Je culpabilise déjà assez comme ça pour ma fille, et j'essaie maintenant de recoller les morceaux, mais c'est très dure. Quant un enfant précoce est en souffrance de part sa dyssynchronie, qu'ils sont sensibles, gentils, se sont des proies faciles, ils n'en faut pas plus. n'oublions pas également que d'autres enfants souffrent aussi à l'école tous ceux qui ne sont pas dans la norme, cela peut être physique, vestimentaire, comportementale, sociale ou ethnique. La vie n'est pas simple. Il est certain que nos enfants de part leur particularité, si par malheur se greffe en plus un de ces facteurs supplémentaires ci dessus c'est la catastrophe assurée. Ma fille en surpoids en a fait les frais je peux te l'assurer.
Je ne sais pas si ces associations seront de guider, tu es attiré par ce concept ? Pourquoi pas ! De tout façon il faut tout tenter, teins moi informé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naravas



Messages : 1
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   Ven 23 Déc - 16:55

Bonjour à tous,

Je suis nouveau parmi vous, je ne me suis pas encore présenté mais je ne manquerais pas de créer un post prochainement.

Pour mon cas, la violence scolaire n'as pas été d'ordre physique mais psychologique. Depuis mon plus jeune âge je suis quelqu'un de réservé et de très calme. Mes institutrices en écoles maternelles étaient de véritables amours, néanmoins je me rappelle encore très bien du haut de mes 34 ans maintenant que j'étais toujours en retrait, en dehors du groupe. Apprendre des lettres ne "m'intéressait pas", je jouais peu avec mes camarades. Je n'étais pas un cancre, mais je ne faisais que le strict minimum (Et ça sera la même chose tout au long de ma scolarité). Les institutrices de l'époque me sachant très timide ne voulait pas me "bousculer" à intégrer le groupe. Elles avaient signalés à mes parents que j'étais quelqu'un de très réservé mais ni les institutrices ni mes parents d'origine étrangères et de milieu modeste n'ont fait de rapprochement avec une possible douance. Ils ne comprenaient le français que très moyennement.

Je me souviens encore très jeune chez moi, allongé, je me mettais à tracer des lignes imaginaire avec mon doigt, le pointant vers le plafond, mon imagination me poussait à le faire. Mon frère et ma soeur me prenait pour un fou. Tantôt c'était des dessins, tantôt des chiffres. J'avais alors décidé de mettre ça sur papier, mon goût pour le dessin est venu de là (et peut être aussi ma myopie  Very Happy )

Vers la fin des années 80, arrivé en primaire, le cauchemar commença. Et c'est cette période qui a fini par casser ma confiance en moi. Le problème principal n'étais pas avec les autres élèves - même si je subissais leur ricanement méchant qui m'enfonçaient toujours un peu plus vers le mal-être - mais surtout avec un professeur qui faisait tout pour me pourrir ma scolarité. C'était quelqu'un qui n'aimait pas les personnes d'origines étrangères, surtout ceux originaire du Maghreb. Il était connu chez les écoliers pour avoir des tendances racistes. J'avais tellement peur de lui que je n'osais même plus participer en classe. Entre ses cris a mon encontre et les punitions qui m'envoyaient au fond de la classe (d'ailleurs sans raisons valables, on ne m'entendais pas en classe) debout le visage vers le mur pendant plusieurs minutes. Je crois que j'avais beaucoup plus regardé le mur à cette époque que le tableau avec ce professeur.

Je pensais que le problème venait de moi, que, finalement j'étais vraiment un cancre et que je n'étais pas normal. Je n'étais tellement pas respecté et considéré par ce professeur que je me rappelle encore de l'empathie de certains élèves pour moi, du fait qu'il abusait trop. Je n'osais pas le dire ni à mes parents, ni au directeur de l'école primaire. Je pensais que le directeur ne me croirait pas et que mes parents penseraient eux, que je ne travaillais pas en classe. Une année de misère. Manque de pot, j'ai eut le même professeur l'année suivante... Au niveau scolaire j'essayais de me fondre dans la masse, encore une fois je ne faisait que le strict minimum, même si je connaissais les réponses aux questions et même lorsqu'aucuns élèves ne trouvaient la réponse, comme pour me dissimuler.

Après un énième acharnement de ce professeur sur moi, la justice à frappé, celle du destin qui a fini par dire stop. J'ai fini non plus au fond de la classe, mais derrière le tableau avec les ricanements de certains élèves dont j'ai fini par devenir la tête de turc... J'avais le coin des 2 murs devant moi et le tableau derrière moi où j'entendais les coups de crayons de ce professeur sur le tableau, et je les ressentaient comme des claques, une humiliation. Lorsque le gong de 12h à sonné, les élèves se sont mis à sortir, j'étais tellement terrifié que je n'ai pas oser sortir moi même de "ma zone" de punition, j'attendais qu'il me le dise. Tous le monde est sorti, ainsi que le professeur... qui fini par m'oublier et m'enferma dans la classe. Vous vous dites certainement pourquoi je n'ai pas crier, j'étais quelqu'un de très réservé et terrifié par ce professeur. J'étais dans une véritable prison psychologique, en manque cruel de confiance.

Heureusement que l'école n'avait pas de classe à l'étage... J'habitais pas très loin de l'école et je faisais habituellement la route avec ma grande soeur qui était en CM2, ne me trouvant pas elle avait crû que j'étais déjà parti devant avec les enfants de mon quartier. J'étais resté pendant 15 minutes environ dans une classe vide à penser à ce que je devais faire. J'avais alors ouvert la fenêtre pour sortir... J'allais vers la sortie lorsque je voyais mon père arrivé en compagnie de ma soeur et de mon frère, comme une délivrance. Mon père très remonté est allé directement au bureau du directeur qui lui même était outré de la situation. Le professeur fut convoqué et s'est fait remonté les bretelles. Je n'arrivais pas à en parler avec mes parents, ni avec mon frère et ma soeur. J'intériorisais toutes mes souffrances...

Le lendemain le cauchemar n'était plus là, le professeur avait changé de visage mais n'était pas cordial pour autant. Le mur "mon ami silencieux" ne me voyait plus...  Very Happy Mais le mal était déjà fait. J'avais perdu confiance en moi et le mal être était toujours présent. Le reste de ma scolarité à toujours été la même, le strict minimum sauf pour les matières de lettres (français, histoire-géo) où j'étais très bon et où je participais quand le thème m'intéressait. Les maths m'ennuyait grandement. Même si dans une période de ma scolarité une enseignante qui avait un modèle d'enseignement très ergonomique m'avait donné goût - pour une année - aux Maths où j'avais fini par être le meilleur élève de ma classe. Ma timidité à l'école s'est atténuée au fil des âges mais j'étais toujours aussi réservé en classe.

J'avais continué à me dissimuler jusqu'à ma licence en développement informatique. J'en avais marre de cette scolarité et les écoles d'ingénieurs étaient au delà des moyens de ma famille.

J'ai l'impression d'avoir gâché ma scolarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une émission à voir absolument...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une émission à voir absolument...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une video juive super a voir absolument
» La résurrection video a voir absolument
» À VOIR ABSOLUMENT : Vidéo-Documentaire pour comprendre le Nouvel Ordre Mondial !
» Une émission à voir absolument...
» L' ILE D' ELBE DU GENERAL BERTRAND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Violence scolaire : en avez-vous été victime ? (ou acteur ?)-
Sauter vers: