Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomtom
Invité



MessageSujet: Présentation   Dim 16 Nov - 18:06

Bonjour,

j'écris pour pouvoir échanger avec vous et mieux me connaître. En effet, j'ai l'intime conviction d'être surdoué et, même si j'en tire une certaine fierté, je crois que c'est la raison pour laquelle je peine à savoir profiter de la vie.

Je me présente : j'ai 35 ans, je suis ingénieur.

Plus jeune, je me suis toujours fait chier à l'école, au collège, au lycée, l'université. Jamais eu de mauvaises notes, le plus souvent j'avais de bons résultats, et même lors de périodes plus délicates, j'ai toujours réussi à me sauver in extremis. Etre en cours m'était pénible, long, je ne savais pas pourquoi j'étais là, je n'arrivais pas à me concentrer, j'étais tout le temps dans la lune, incapable de suivre le cours.

Enfant, j'étais très introverti, j'essayais d'être invisible, de ne pas bouger. Je pense que cela vient surtout de l'éducation très rude de mes parents, je n'étais pas en odeur de sainteté, bien que je pense à avoir été un gentil garçon, faisant probablement des bêtises comme tous. Adolescent, je passais mon temps à jouer sur mon ordi pour m'occuper, me déconnecter, mais en même temps je regardais la tv, écoutais la radio et lisais le journal. Besoin d'être stimulé, occupé, de tromper l'ennui. J'ai retrouvé les mêmes sensations à l'âge adulte avec le poker en ligne : 16 tables en même temps et en cash-game (pour les profanes ça veut dire qu'il y a plus d'action), ça m'occupait et remplissait ce besoin d'être stimulé. Et je vous rassure : j'étais un joueur gagnant Smile

Au boulot, je suis chiant, je sais, je râle tout le temps, les insuffisances des autres m'exaspèrent, bien que je sois toujours prêt à aider et que je pense à avoir beaucoup d'empathie. Si je suis exigeant avec les autres, je pense l'être encore plus avec moi-même. Je suis perfectionniste, j'en fais une question d'égo, donc je pense bosser pas trop mal, voire même être très bon. Et heureusement, parce que chiant comme je suis, ça ne passerait pas sinon ! Very Happy Je recherche les responsabilités, et lorsque ce n'est pas moi qui décide, j'en tire une grande frustration. J'avoue avoir un réel problème avec l'autorité, même si, étant gentil garçon, je ne vais jamais au clash et essaie de mettre de l'eau dans mon vin.

Je cogite tout le temps, je veux tout réussir : mon couple (qui n'est plus d'ailleurs), ma carrière, le sport. Et dès que je réussie qq chose ou atteint un objectif, cette réussite devient quelconque, facile, ne me satisfait plus, et je veux encore plus. Je peine vraiment à profiter de la vie, à être heureux. J'ai l'impression d'être un maniaque du contrôle, de ne pas savoir lâcher prise.

Peut-être suis-je ce que l'on qualifie ici de "surdoué".

Merci de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Ma présentation
» Policopié des 6 variables de la représentation cartographique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: