Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Jeu 6 Nov - 20:48

Bonjour,
Je m'appelle Loïc, j'ai 24 ans et j'ai lu l'article de l'express il y a quelques jours et m'y suis reconnu. Etant plutôt de bonne humeur ce jour-là, j'ai visité ce forum sans pour autant m'y inscrire, ne le jugeant pas utile du fait que je pensais m'en sortir malgré tout. Mais aujourd'hui, je me rends compte que ça me pourrit la vie, j'ai lu les sujets de ce forum disant que ce n'est pas une maladie, certes, mais je trouve que c'est un sérieux handicap...Et je pense, aujourd'hui, avoir besoin d'aide...
Je ne me suis jamais trouvé particulièrement intelligent, je n'ai jamais ressenti l'utilité de passer un test de QI pour vérifier, j'étais, selon moi, juste rigoureux, mais déjà tout petit, je trouvais déjà difficile de m'intégrer aux autres, je me sentais différent. A cette époque, je faisais part d'une franchise déconcertante pour la plupart des gens.
A 12 ans, nouvel arrivant dans un collège où je ne connaissais personne, à la récré, un mec est gentiment venu me proposer de jouer au foot avec eux, ce à quoi j'ai répondu "Non merci, je n'aime pas le foot, c'est un sport de tapettes", je n'aimais pas le foot, certes, mais j'avais apprécié son invitation et j'avais voulu le faire comprendre avec une blague. Malheureusement, il est toujours difficile de savoir à quoi je pense, mes émotions ne se montrant pas sur mon visage comme pour tout le monde.
C'est à cette époque que je me prenais pour un alien, crise d'adolescence oblige. Et déjà à cette époque, je désirais plus que tout pouvoir vivre une vie comme les autres, ils avaient tous l'air tellement heureux.
Une fois arrivé en BTS, après m'être mis toute ma classe à dos, j'ai finalement compris que le problème ne venait pas de tout le monde comme je le croyais jusque-là de manière têtue, mais qu'il venait de moi. J'ai fait un gros effort pour changer, ne plus dire tout ce à quoi je pense, pour essayer de m'intégrer. Mes longues heures de solitude m'ayant alors servies à étudier le comportement des autres et à apprendre comment faire. J'ai appris à montrer mes émotions sur mon visage, mais si à l'époque cela relevait d'un acte conscient, aujourd'hui, c'est devenu une habitude qui s'amoindrit avec la fatigue, parfois. J'ai toujours un peu de mal avec les codes de communication communs, je n'en vois pas l'utilité, mais j'arrive, tant bien que mal à m'intégrer. Aujourd'hui, j'ai quelques amis et de nombreuses connaissances, qui se plaignent souvent de mes mauvais jeux de mots, développés pour tenter de me faire aimer.
Aujourd'hui, si ça me pourrit la vie, c'est parce que je ne peux m'empêcher de tout le temps réfléchir, parfois à deux choses en même temps, lorsque je regarde un film, je ne peux pas m'empêcher de décrypter les incohérences scénaristiques et surtout, je n'arrive pas à accepter une règle qui me semble absurde, rendant les examens très compliqués. J'ai compris qu'être surdoué pouvait affecter la façon dont on utilise nos sens, alors j'ai une bonne vue, certes, et je vois la plupart des choses que d'autres ne voient pas, mais je suis aussi très sensible à la lumière qui me brûle souvent les yeux dès que je sors d'un bâtiment, quand à mon ouïe, elle est normale, sauf pour le fait d'entendre et les infrasons et les ultrasons sans savoir les supporter. Je ne peux m'empêcher de me demander "Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ?". J'ai mis à profit mon amour pour les jeux de mots à l'écriture, mais jamais, lorsque j'écris, je ne suis satisfait de mon travail, je trouve toujours qu'il manque quelque chose.
Plus récemment, une amie m'a engueulé pour lui avoir dit ce que je pensais de sa mère (Sans insultes, car je trouve ça inutile de dire des insultes). Mais notamment, cela m'a empêché de vivre une vie normale, alors que tous mes amis sont en couple et ont, pour la plupart déjà vécu des relations passionnantes, je me retrouve condamné à ne pas y avoir droit, ne trouvant jamais chaussure à mon pied. Certes, j'ai mis ça sur le dos du fait que je ne boive pas d'alcool, que je ne sorte pas en boîte, que je ne sois pas uniquement attiré par la beauté d'une fille, ni pour ses fesses.
J'ai déjà été en couple, sans pour autant que ce soit sérieux, sans pour autant être aimé en retour. Aujourd'hui, à 24 ans, c'est un sentiment que j'aimerais bien pouvoir enfin connaître, mais qui m'est pourtant refusé.
Aujourd'hui, on me remarque facilement, je n'ai plus peur d'aborder les gens, mais je ne peux m'empêcher de les juger, les catégoriser sur leur comportement ou leurs dires afin de savoir s'ils sont dignes de confiance ou non, mais étant toujours, cependant, empathique à l'égard de tout le monde. Il est donc rare que je m'engueule avec quelqu'un, trouvant toujours une raison pour ce que cette personne a fait. Les gens me disent souvent que je suis trop gentil, que je prends les choses trop à cœur et moi-même, je me trouve peut-être un poil trop sensible.
Ce n'est peut-être pas une maladie, mais je prends tout de même cela comme une malédiction, et je cherche le moyen de conjurer ce mauvais sort.
Je me demande s'il faut changer, s'il me faut rester ce que je suis, je ne suis même plus sûr de savoir qui je suis, ayant déjà tellement changé pour les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F



Messages : 3
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 0:27

C'est fou ce qu'il y a des gens auxquels j'arrive à m'identifier ici. Dans ce paragraphe seulement, Il y a un tas de détails qui me sautent au yeux.
Honnêtement, moi même je n'ai jamais passer de test et si je suis ici c'est exactement à cause de cet article. J'avais bien remarquer que j'étais bizarre  a cause de mes études mais je pensais juste être douée. " Très intelligente et capable de comprendre très rapidement " d'après mes amis et mes profs. Et ironiquement, moins quand il était sujet de quelque chose de simple, plus dés qu'ils jugeaient que c'était quelque chose de particulièrement ardu .
Cela-dit, ma franchise ne m'a jamais posé de problème. Pour la simple raison qu'a force d'étudier les gens, des fois même pour une certaine période tenter de les analysé ( pratique que j'ai très vite abandonnée pensant que c'était "mal" d'autan plus que j'étais souvent juste ) , j'ai appris à communiquer avec. Ce qui fait que j'arrive a m'entendre avec des gens très différents et a savoir peser mes mots. Je peux dire à X la même chose que Y lui a dit et qui à causer la discorde entre eux et en être félicitée. Il faut simplement savoir le présenter, petit a petit sans brusquer ( bien entendu, il n'est pas question d'insultes : je déteste ça ) .  En argumentant et s'arrêtant pour voir ou la personne en est. Ce qu'elle pense de ce qui est dit, avant de reprendre. Et ça fait des miracles.
Donc non je ne crois pas que ça soit une malédiction. Bien au contraire. J'ai bien conscience que je suis un peu différente et bizarre, mes vieux amis aussi ( la je viens de déménager donc bon ) , mais j'ai toujours trouvé ça une bénédiction plutôt. J'avoue que j'aimerais bien garder ma super mémoire quand je ne suis pas intéressée, ou même réussir a m'encourager a faire des choses qui ne me plaisent pas , trouvé de l'intérêt pour des choses qui ne le sont forcément pas ( du genre boire et fumer -bof- , aller en boite que je trouve parfaitement débile, passer des heures tous les jours a se maquiller ... . - un  bon vieux musée ou un resto gastronmique, ça c'est super-) forcément ça serait bien, juste pour voir ce que ça fait mais sans plus.
ça me remonte d'ailleurs énormément le morale de savoir que d'autres personnes souffrent de la luminosité matinale.
Je suis plus a l'aise avec l'idée d'avoir ma propre vision du monde. De m'arrêter sur les choses et les événements et faire le point. De savoir ce que je vis. De me focaliser corps et âme sur quelque chose et en être méticuleuse mais à savoir apprécier le résultat s'il le vaut bien .
Car outre le côté relationnel, qui est assez gérable une fois qu'on a la main.  D'autan plus si on aime connaitre les gens ou qu'ils nous intéressent . Car personne n'est mauvais et donc tout le monde à quelque chose à raconter, ce qui fait qu'il ne faut jamais regretter d'avoir connu quelqu'un : même si ça tourne mal . Et de plus est si tu y pense bien , ça vaudra encore plus le cout je trouve.

Cela-dit, j'avoue que ça peut déranger niveau amour. En 19 ans d'existence je ne suis jamais sortie avec personne. ennui, manque d'envie principalement. Au début je me disais que c'était parce que je n'avais pas rencontrer de personne qui me plaisent, mais même quand ce fut le cas , et que j'eu des prétendant, j'avais vite fait de les éconduire gentiment au vu du fait que je n'en avais toujours pas envie. A force de penser, je me désintéressais , pas d'eux en tant que personnes mais en tant que centre d'intérêt romantique.
Mais bon.

De ce fait, tu pourrais la voir comme une malédiction si ça te chante mais je ne crois pas. Déjà que non tu n'as pas changé, tu as évolué ( ce qui sonne très scientifique du coup) . Comment m'expliquer. En gros, non je ne pense pas que le fait de socialiser veut dire que tu as changer pour les autres. Juste que tu as appris a communiqué en société ( ce qui est bien ) et ce n'est pas grave de ne pas savoir qui tu es. Nobody do. We all discover it with the time.

Déja si tu culpabilise réconcilie toi avec ton amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
surdouée007



Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 2:25

Ils nous faut une therapie quand meme. Devrions nous nous rencontrez? Je me reconnais egalemenent dans vos propros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 7:03

Je n'ai pas culpabilisé concernant mon amie, je suppose qu'elle a voulu me faire du mal, et a dit ce qu'elle pensait, par la suite, pensant que je lui en voudrais, elle m'a boudé, mais vu que je ne lui en voulais pas pour avoir été honnête, elle a fini par arrêter de me bouder.
Me montrer non "agressif" avec les autres, est un défi de tous les jours, et je ne suis jamais à l'abri d'un faux pas, ce qui me demande une vigilance constante.
Personnellement, j'ai succombé à une chose, je me suis mis à fumer pour diverses raisons, donc, je ne suis pas non plus un saint de ce côté. Quant à ce qui m'intéresse, j'ai en revanche la chance d'être très curieux et intéressé pas pas mal de choses, ce qui m'a permis d'arriver assez facilement en L2 d'Anglais, après avoir fini un BTS Mécanique...
En revanche, niveau sentimental si une personne ne m'intéresse que trop peu, je me reconnais aussi dans le fait de me désintéresser au fur et à mesure, cependant, si la personne m'intéresse vraiment, la passion prend généralement le dessus, mais je pense ne pas être très différent des autres par rapport à cela, cependant, je n'arrive que rarement à ce stade.
Quoi qu'il en soit, en ce moment, je ne sais plus quoi faire étant donné qu'en général, je suis toujours motivé pour apprendre et m'améliorer dans le but d'être reconnu et aimé des autres, mais en ce moment, j'ai l'impression qu'en faisant cela, j'obtiens tout l'inverse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empathie



Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 9:15

Bonjour Je pense effectivement qu'une thérapie est necessaire Servez vous du positif de votre intelligence . Un esprit critique pour avancer dans vos recherches peu importe le sujet l'intuition....Quant à critiquer une personne cela ne sert à rien et vous ne connaissez pas les raisons de son comportement qui correspond pour elle également à des souffrances..C'est à vous de changer si vous voulez avoir une vie plus agréable se remettre en question n'est pas facile mais salutaire faire la paix avec son passé vivre au présent prendre sa part de responsabilité ....... Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empathie



Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 9:29

Je vous souhaite de rencontrer la personne qui pourra vous aider ce qui n'est pas facile..bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hologram



Messages : 10
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 9:40

Une thérapie? Pourquoi faire ?
Nous ne sommes pas "malades" mais différents. Et apparemment vu ce forum, pas si uniques que ça.
être différent c'est mal vu mais on en a le droit !!!
Et si une thérapie c'est être observé par quelqu'un qui ne fonctionne pas comme nous alors c'est inutile : si il n'a pas le même cheminement intelectuel il ne nous comprendra pas. Nous imposer son modèle pourquoi faire ?
C'est comme apprendre aux bushmen qu'il est débile de se soigner par les plantes et les prières quand on peut prendre des médicaments. L'ethnocentrisme. On part du principe que la majorité est la seule norme et doit s'imposer aux brebis égarées. .. on ignore ainsi leur richesse.
Quelqu'un qui est surdoué, par définition a bon nombre d'aptitude donc il peut s'adapter sans pour autant être nivellé vers le bas par ceux qui croient avoir le mode d'emploi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 9:51

Je tiens à indiquer qu'il ne s'agissait chez moi nullement d'un désir de critiquer la mère de cette amie, cependant, lorsqu'elle m'a demandé ce que je pensais d'elle, je lui ai simplement dit ce que je pensais d'elle. Je comprends son raisonnement, cependant, je ne le cautionne pas. A un moment où j'offrais mon aide pour pratiquer la cuisine indienne et ainsi apprendre, cette personne l'a refusée sous prétexte que je ne le faisais pas comme il faut, et m'a fait comprendre bien plus par le fait de m'ignorer que par ses mots, que je serais plus utile en aidant pas.
Et je veux bien accepter le fait qu'être différent n'est pas une maladie, mais comment vivre dans ce cas ? Doit-on pour autant se contenter de vivre seul sans jamais être compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hologram



Messages : 10
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 10:26

S'adapter, "jouer le jeu"...
Et puis aussi en ce qui me concerne je préfère privilegier la qualité à la quantité de mes relations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 10:38

Le problème, c'est que personnellement, je supporte très mal la solitude, et que j'ai un constant besoin d'être apprécié, aimé et même peut-être admiré, même si je sais que je n'aimerais pas car je n'aime pas non plus les compliments...Donc, cela ne va pas très bien avec ma probable douance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empathie



Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 12:28

HOLOGRAM si tout va bien pour vous c'est parfait il n'en est pas de meme pour tous les surdoués Ne vous prononcez donc pas en leur nom Vous pensez donc qu'il faut etre malade pour consulter ? pourquoi pas une envie de s'améliorer ? se remettre en question ?

CIOL je comprends votre intention était louable mais dans la vie on ne peut pas dire tout ce qu'on pense C'est également en cela qu'une thérapie pourra vous aider à gérer vos émotions Comme disait Martin Luther King Pour se faire des ennemis pas la peine de déclarer la guerre, il suffit de dire ce que l'on pense . Cet homme qui avait tout compris meme chose pour Nelson Mandela ... La supériorité pour moi se situe là des hommes d'exception

Une thérapie pourrait également vous faire prendre conscience que vous n'avez pas besoin d'avoir constamment des compliments ...c'est l'estime de SOI et vous verrez que votre rapport aux autres changera..Personne n'a le pouvoir de vous faire souffrir si c'est le cas c'est que vous l'autorisez...Il ne faut pas rester seule il y a des surdoués qui vous comprendrons mais également des personnes moins intelligentes ... Je vous souhaite de trouver une personne compétente si tel était votre choix Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hologram



Messages : 10
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 13:36

Excusez moi si je le suis mal exprimée je ne souhaitais pas dicter la conduite des autres je temoignais de l'on ressenti. .. c'est pourquoi j'écrivais "en ce qui me concerne" ...
Je ne parlais pas d'être seul mais mieux entouré. ... quelques vrais amis valent mieux que 100 connaissances qui ne vous comprendront jamais... Selon moi.

Pourquoi chercher à "s'améliorer? Se remettre en question" ???
N'a t on pas le droit d'être comme on est ? Pourquoi s'auto censurer ?

Vous voyez bien sûr ce forum que nous sommes nombreux à partager ces sentiments et difficultés.
il suffit de fréquenter des personnes qui peuvent nous comprendre et d'essayer (même si c'est difficile) de s'accepter tel qu'on est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hologram



Messages : 10
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 13:40

(Excusez moi pour les fautes de frappe dûes à l'auto correction de mon smartphone)

Si je dis que la thérapie n'aide pas à se sentir compris c'est parce que c'est ce que j'ai ressenti)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 14:24

Par contre, je voudrais savoir ce que vous entendez par thérapie, j'avais l'intention, au départ, d'aller voir le psychologue de ma fac pour en parler avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
surdouée007



Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 16:40

Yvane Wiart est elle meme medecin et je ne prnse pas qu elle est creee cet article ou ce forum pour des gens "malades".
Apres il se peu que certains dentre nous le soit.
Bref quand je parlais de "therapaie" cela serait plutot dedié a des personnes qui n arrive pas ou ne savaent pas comment gerer positivement cette energie et cette difference. Perso c est mon cas et je ne cache pas qu une aide d un professionnel de santé comme Yvane me serait bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 16:50

Ce que je veux dire, c'est : Par thérapie, est-ce que vous entendez des rencontres régulières avec un psychologue normal, ou bien avec un psychologue spécialisé, ou encore autre chose, relevant par exemple de réunions du type "Alcooliques Anonymes" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empathie



Messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 18:00

Hologram il n'y aucune obligation à faire une thérapie si vous sentez bien...

Pourquoi chercher à "s'améliorer? Se remettre en question" ???
Le plus grand voyageur n'est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même. » Gandhi ...

Effectivement et quel voyage !!!!

Un travail sur soi permet de grandir de mieux se connaitre de mieux canaliser ses émotions de voir les choses differemment.. de prendre sa part de responsabilité etc etc C'est un travail difficile et il faut accepter de se remettre en question le résultat est si surprenant

Les fautes quelle importance AUCUNE

CIOL la psychothérapie n'étant pas faite pour moij'ai opté pour le développement personnel J'ai fait une très belle rencontre une personne bienveillante et très compétente A chacun de trouver ce qui lui convient

Je vous souhaite un bon week end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 18:43

Je verrai tout de même si ça marche, ne sait-on jamais, j'ai déjà tellement essayé le développement personnel, ce dont j'ai besoin aujourd'hui, c'est de directions à prendre, et je ne suis pas capable de les prendre de moi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
So976



Messages : 3
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 20:24

Bonsoir à tous,
je me pose les mêmes questions concernant la nécessite de rencontrer un "psy".
Depuis petite je sais que je ne suis pas à ma place, j'ai appris à m'adapter, à faire illusion.
Je me suis résignée petit à petit à ne pas être comprise par les autres, par mes amis, ma famille et je n'ai fréquenté que des hommes beaucoup plus âgés que moi, intelligents voir surdoués eux mêmes. Je m'en suis nourrie, j'ai beaucoup appris.
J'ai déjà eu de nombreux métiers différents, appris sur le tas pour la plupart.
chef d'entreprise autodidacte dans un métier qui n'était pas le miens depuis l'âge de 27 ans, c'est une réussite et on m'admire pour ça.
Tout devrait "rouler" pour moi ... et pourtant !
Je n'ai pas su contrôler tout ça aussi bien que je le pensais et là c'est le Burn out !!!
Comme si mon corps et mon esprit s'étaient dissociés.
Comme si mon cerveau n'en faisait qu'à sa tête, il ne s'arrête jamais. je n'arrive plus à m'endormir, je m'écroule.
Je fais des choses incroyables sans même être consciente que je puisse en être capable.
mon cerveau fatigue mon corps, j'angoisse sans vraiment savoir pourquoi et ça me rend malade physiquement.
Mon ostéopathe arrivait à me débloquer physiquement, mais c'est de moins en moins efficace. Il me dit qu'il faut que je me mette en "off"
mais je n'y arrive plus. Et mon corps casse petits bouts par petits bouts ...  Sad
Alors oui, j'y pense de plus en plus, psychologue ou psychothérapeute, je n'y connais pas grand chose.
Comment savoir que le thérapeute que l'on trouve soit le bon ? Sont ils formés à comprendre des gens comme nous ?
Faut-il expliquer ce que nous sommes ou le devinera t il par lui même ?
Comment aborder tout ce bordel qui est dans ma tête en 1h de consultation tous les 15 jours ??? C'est déjà difficile pour moi de faire le tri et j'ai pas une vie ordinaire !!!
Je suis preneuse de témoignages de personnes qui aurait fait une thérapie
Je crois que j'ai un peu peur qu'on me prenne pour une dingue, qu'on veuille me mettre sous anti dépresseurs
ou qu'on me prenne pour une mytho ...

Merci pour vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Ven 7 Nov - 23:07

Euh, j'avoue que je sens mal le fait de devoir tout expliquer en 1h tous les 15 jours.
De plus, je dois déjà faire face à une appréhension vis-à-vis des psychologues, qui date de ma période de lycée où je me sentais déjà aussi à l'écart, et où, les psychologues, n'avançaient pas assez vite, pour moi. Ils étaient trop passifs et ne me comprenaient pas du tout.
Après, est-ce aussi conseillé de prévenir le psychologue de notre cas, je me pose cette question, d'autant plus que je ne suis pas avéré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
surdouée007



Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Sam 8 Nov - 2:58

@empathie je pense avoir besoin dune therapie car je vis cette "surdouance" comme une fatalité , j ai un probleme d integration au sein de la societe. Je suis a la fois tres sociale de maniere ponctuelle, et pas pour des relation a long terme,
Je n ai pas encore eu ta chance d avoir rencontrer cette personnes (qu on attend tous comme dans un compte de fee) qui saura me comprendre, m ecouter me rassurer. Enfin si j ai fais de superbe rencontre lors de mes diffrents voyages, j ai rencontrer des personnes qui on su ce que j etais rien qu en me regardant dans les yeux mais c etait simplement des personnes de passages...

@So976 j ai egalement un parcours professionnel atypique, j ai exercé differents metier avec succes et je suis egalemet passer par le burn out. Sa a ete traitement medicamenteux illico presto de la part de mon generaliste, traitement que j ai refusé evidemment. Mais pour le coup je me suis noyer dans la drogue pour vivre dans un monde parallele car je voulais arreter mon cerveau... Je m en suis sorti depuis, j exerce un nvx metier dans lequel je suis vraiment competente, apprecier ett voire meme jalousé cependant ce mal etre est toujours present.. J apprehende le burn out encore une fois, car enfaite mon problemes, mes frustration ne se sont pas envolé, elle sont toujours presente.

@Ciol je suis dans ton cas, effectivement il y a bcp de psy qui ne comprenne rien je te l accorde en revanche il en existe de trs bons j en suis persuadé, cependant ils sont rares un peu comme nous, :-) .... Il faut les trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
surdouée007



Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Sam 8 Nov - 3:08

@976, concernant ton probleme physique je suis egalement passer par la... L unique solution pour moi a ete le sport, apres avoir enchainé les seances de kiné, c est dailleurs celui ci qui ma motiver a prendre des cours de fitness et natation. Ce nest pas toujours evident je sais. Smile mais sa fait sa permet de le rendre plus fort ainsi tu peu combattr cette fatigue moral, engendré par ton cerveau,
Tout ceci me fait realiser que je suis en guerre avec moi meme. :-(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yllysviel



Messages : 29
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Sam 8 Nov - 4:33

Je vais passer pour le méchant , mais en te lisant , j'ai l'impression de deux choses ;

-1 : tu es très autocentré

-2 : tu es malheureux , sans pour autant te remettre en question ;

concrètement , je ne pense pas que te dire que tout tes malheurs viennent de ce que tu appelles un " don " t'aideras à t'en sortir =/


pourquoi dis-je sa ?

car je me retrouve à peu près mot pour mot avec l'article , sauf sur les passages concernant le manque de confiance en soi et le faite d'être fataliste ; et donc je suis radicalement différents de toi ;

sans pour autant lié ce que je vais dire a ton " don " , je pense qu'il y a peut-être une part de depression dans tout sa avec de vrais problème profonds et que tu devrais , outre le faite de consulter un spécialiste , faire un vrai travail sur toi même ;


c'est chouette de pouvoir trouver des mots pour définir ce qu'on est , tant mieux si ça te vas , si ça vous vas , mais personnellement je n'ai jamais attendus personne pour me qualifié ni me rappeler mon quotidien , où ce que je suis , ce n'est pas se conforté dans son malheur qui aide , jamais , et je ne comprend pas d'ailleurs votre besoin de reconnaissance où autre , si vous êtes obligez de passer par autrui pour être heureux alors vous ne le serez jamais =/

je me retrouve et me considère comme surdoué depuis que je suis né , tout mon entourage est toujours aller dans ce sens depuis toujours , et de toutes façons je le remarque bien au quotidien , je n'ai besoin de personne pour savoir qui je suis et ce que je suis , je me suis toujours sentis différent sans pour autant en avoir honte
- et savoir qu'on est pas seul peut réconforté , mais sincèrement , je ne pense pas que la manière dont tu agis t'aideras un jour ...


et au passage tu remarques que quand les gens disent ce qu'ils pensent , c'est pas forcément chouette , c'est pour sa qu'il faut apprendre à se taire , être franc , rejeté l'hypocrisie est une chose , blessé gratuitement en est une autre .



Edit : ce poste fais vraiment méchant ^^' , mais c'est pas l'intention , en faite j'essaie de vous dire ceci :

votre état actuelle , qui est changeant et le seras toujours , car nous ne sommes pas , nous devenons constamment , cet état n'est pas une fatalité , il ne vous et ne vous empêcheras jamais d'être heureux , c'est à vous de vous battre tous les jours pour être heureux,  et fier de ce que vous êtes , peu importe ce que vous êtes .





So976 : je suis contre les anti-depresseurs , mais certaines personnes en ont besoin , on a pas tous la force morale de tout remonter tout seul tout le temps , c'est pas une honte hein ça vas .. après faut quand même te trouver un médecin digne de confiance et compétent , et là par contre ya déjà plus sujet a discussion ..
si quelqu'un te prend pour une mito , deux solutions toute simple s'offre à toi : 1 - si la personne n'est pas digne d'intérêt : laisse tomber
2- si la personne compte pour toi , bat toi pour lui faire comprendre , mais fais le avec du recule , et de la patiente , sinon tu en souffriras ;
je ne connais pas leurs formation
tu trouveras quelqu'un qui te plairas mais pour sa encore faut-il commencer à chercher , il y a des psy compétent , et des charlatans , comme partout .
les 1h de consultations tout les 15 jours sont modifiables

courage et prend soin de toi .


je voulais répondre aux autres mais c'est partie en drama lol , bref , prenez soin de vous , et profitez de votre vie ..

si des gens souhaitent discuter voilà mon skype : telosei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciol



Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2014
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Sam 8 Nov - 9:07

ylly : Pourquoi te sens-tu méchant ? C'est peut-être une volonté de ta part, mais je ne trouve rien de ce que tu as dit méchant.
Bref, je n'ai pas dit que la douance pourrait être la cause de tous mes problèmes, mais elle pourrait jouer un rôle, s'ajoutant à mes autres problèmes. Quant à faire un travail sur moi-même, je n'ai rien contre cela, je l'ai déjà fait, mais je ne sais pas dans quelle direction partir.
Ce que tu dis concernant le fait que j'attache trop d'importance à l'avis des autres, c'est certainement vrai, et peut-être une bonne piste. Il est vrai que j'accorde beaucoup d'importance à l'avis des autres, c'est peut-être la façon dont j'ai été éduqué, la façon dont ma famille fonctionne, car mon père ou mes oncles sont un peu comme ça aussi.
Peut-être que ma supposée douance sera au final la solution, et pourra me redonner une certaine confiance en moi et me permettra de me passer de l'avis des autres.
En revanche, là où tu as faux sur toute la ligne, mais ça n'enlève pas forcément à ce que tu as dit avant, c'est que je ne remarque pas que lorsque les autres disent ce qu'ils pensent, cela peut faire du mal. Certes, j'ai appris avec l'expérience qu'on ne peut pas le faire avec n'importe qui. Cependant, je ne l'ai pas fait avec n'importe qui, mais avec une amie que je connais depuis plus d'un an maintenant et à qui je me suis beaucoup confié, et si je l'ai fait, ce n'était certainement pas dans l'idée de blesser gratuitement.
Quant au moment où cette fille m'a dit ce qu'elle pensait, si je lui en ai un peu voulu, ce n'était clairement pas pour cela. C'était plus pour le fait qu'elle, l'ait fait dans l'idée de me blesser, cependant, vu que je n'en étais pas certain, je ne lui en ai pas forcément voulu par la suite. En revanche, elle m'a boudé, et a tenté de ne plus me parler, ce qu'elle a fini par refaire puisque je lui parlais, oserais-je dire "comme si de rien n'était" puisque pour moi, rien ne s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yllysviel



Messages : 29
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   Sam 8 Nov - 17:29

Non c'est pas une volonté , c'est juste que je suis pas doué du tout pour m'exprimer , moi , et d'expliquer ce que je pense , j'vais beau dire " noir " 100 fois , les gens vont comprendre " blanc " Sad

d'ailleurs yvane m'as dis que certaines personnes n'aimaient pas mes messages tu vois , 'fin bref .-.


concernant le travail sur toi même , si tu ne te sent pas d'au moins démarrer tout seul , fais toi aider , soit par un proche de confiance qui te connais et à qui tu peut tout dire , soit avec un professionnelle ^^

l'éducation doit certainement jouer aussi Smile

Prend confiance en toi en premier lieu , je pense qu'on peut dire de manière safe que c'est la première étape avant d'entreprendre quoi que ce soit =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me présente, ce "don" me pourrit la vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Que représente pour toi ma Parole ? »
» Bonjour, je me présente.
» Eméto qui vit dans la peur omniprésente d'une "catastrophe"
» Qu'est que la nudité représente aujourd'hui?
» Bonjour, je me présente...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: