Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ce n'est pas une maladie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ricardo



Messages : 1
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 57
Localisation : catalogne

MessageSujet: ce n'est pas une maladie   Mer 5 Nov - 4:55

Si l'on vous a fait passer des tests dans votre enfance pour essayer de voir où étaient vos problèmes,
si des adultes, notamment des professeurs, vous considéraient comme anormal et incompréhensible,
si vous pouviez passer de notes abominables dans une matière une année à une moyenne élevée dans la même matière l'année suivante avec un prof différent,
si on vous a casé dans une section de garage pendant votre scolarité et que vous avez pu revenir dans un cycle normal,
si vous avez considéré les adultes comme des être dénués de sentiment et de compassion à votre égard tout en comprenant leurs errements,
d'une manière plus simple si vous avez toujours vécu le monde comme une dualité entre la façon dont vous le vivez et la façon dont vous voudriez le vivre,
et que malgré cela vous vous adaptez, vous réussissez votre vie en accord avec vous même, parce que toujours en deçà de votre capacité,
parce que toujours en retrait par rapport aux autres, conscient d'une différence qui vous permet de mieux comprendre et plus vite,
alors vous avez sans doute des facultés différentes qui pourraient s'apparenter à une intelligence supérieure.

Bien entendu, le passage de tests pourrait positionner plus radicalement celui qui s'y soumet,
mais là encore, l'habitude peut permettre de passer pour plus modeste,
car c'est certainement là que se trouve le point clé du sujet de ce forum,
la modestie caractéristique de celui qui est ce que l'on appelle "surdoué" (je n'aime pas cette étiquette)
modeste pour être tranquille,
modeste pour mieux être en retrait et analyser les situations, les autres, les possibilités,
modeste pour pouvoir répondre à un problème sans fioritures, au plus précis,
modeste parce que cet état n'a pas besoin de reconnaissance, de compassion, et d'envie,

c'est un besoin de se confronter à des situations demandant des solutions,
c'est un besoin de comprendre à sa façon la problématique du monde environnant,
c'est un besoin de s'exprimer souvent dans un mode différent : art, social, politique...

c'est la nécessite de combler cette ambivalence entre le replis sur soi et l'ouverture au monde,

ce n'est pas une maladie, ce n'est pas un état dépressif,
c'est au contraire parce que tout est trop facile, que le besoin d'en rajouter se fait jour,

savoir par un chiffre que l'on fait partie des 2 à 3 % de la population différente n'apporte rien, mais n'enlève rien,
elle ne peut que permettre de mieux cerner si cette différence est un handicap ou au contraire un outil pour mieux s'assumer
et réussir sa vie,

mais attention l'incompréhension des autres peut être une conséquence de la différence,
mais celui qui ne comprend pas le monde et qui ne peut pas s'adapter n'est pas forcément surdoué,
cette étiquette n'est pas la clé de l'inadaptation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ce n'est pas une maladie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la maladie génétique de ma fille !
» Maladie Méconnue : Déficit ALPHA1 ANTITRYPSINE
» 3 formes de remède pratiqué par le Prophète pour la maladie
» Mal et maladie
» La foi une maladie mentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoués : les reconnaître-
Sauter vers: