Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douance, Asperger et caca mou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luk



Messages : 1
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Douance, Asperger et caca mou   Dim 27 Avr - 21:49

Bonjour,

Comme plus ou moins tout le monde ici je me retrouve dans la description de la surdouance. J'ai été aiguillé par un article envoyé par un ami avec qui je partage cette particularité.

Moi aussi, j'ai un peu de mal à y croire car, je sais que je ne suis pas bête mais mon sens logique n'est pas très bon et je crois que mon QI doit être dans la bonne moyenne des gens qui ont fait des études longues. Je n'avais pas grand chose à dire sur ce forum, la conclusion se trouve en lisant les messages : faire un test est le seul moyen d'être sûr.

Mais le week-end aidant, quelques questions me sont venues. Je me suis toujours demandé si le décalage qui est le mien n'était pas dû au syndrome d'Asperger. J'ai fait un test d'auto-évaluation il y a quelques temps qui me donnait comme résultat : tu en es probablement. Du coup, je me demandais comment s'articulent ces deux machins : surdoué et asperger.

J'ai lu que l'une des hypothèse pour expliquer le syndrome d'Asperger était des soucis intestinaux (c'est là que j'aborde la partie caca mou). J'avais rencontré il y a une quinzaine d'années un étudiant en acupuncture qui m'expliquait qu'en médecine chinoise, il y avait des "profils" où le caractère était lié avec le fonctionnement des organes. Il ne m'en a cité qu'un seul, l'intestin paresseux et un caractère introverti et timide (je l'étais beaucoup plus à l'époque qu'aujourd'hui). J'ai compris bien plus tard qu'il n'avait probablement pas prit cet exemple au hasard. Depuis un an, j'ai vu passer pas mal d'articles sur des découvertes d'un lien entre l'intestin (je ne sais plus quel magazine scientifique a même fait un dossier là-dessus en 2013 en le qualifiant de deuxième cerveau) et le moral.

Or il s'avère que j'ai aussi la particularité d'être affublé d'une intolérance au gluten. La dépression est l'un des nombreux symptômes possibles de cette maladie (dite coeliaque) et j'ai pu expérimenter, depuis trois ans que je sais que je suis atteint, qu'effectivement je peux descendre au 36ème dessous si j'ai mangé le mauvais aliment. Je vois du coup une certain cohérence dans le tableau, même si je sais qu'il faut se méfier du raisonnement inductif. Ce serait assez pratique de me dire que je ne cumule pas les 1% de maladie coeliaque avec les 2% de surdouance. Mais bon, ce n'est pas impossible non plus.

L'autre question que je me pose dans la foulée est de savoir si on a réfléchi à l'idée que des facteurs complètement différents puissent provoquer les mêmes symptômes. Je peux par exemple avoir mal à la tête pour 1000 raisons différentes, pourquoi n'en serait-il pas de même pour ce ressenti que nous partageons ? Le syndrome d'Asperger n'est d'ailleurs qu'un syndrome, c'est à dire une collection d'indices somme toute assez variés qu'on choisit de regrouper ensemble pour y voir un phénomène unique. C'est somme toute assez vague et l'humain reste un truc plus complexe qu'une note.

Et du coup, cette considération m'amène sur le dernier terrain qui me pose question. J'ai également un environnement familial à la con. Une jeunesse marquée par un peu de violence paternelle, des pètagent de plombs et des relations maternelles tordues à base de dépendance au travers du dénigrement (un peu comme dans la chanson "mother" dans the Wall des Pink Floyd pour les amateurs). Et donc, si on considère que des causes différentes puissent provoquer des phénomènes similaires, sait-on si certains jeux pervers de l'esprit peuvent provoquer des comportements ressemblants à ceux de la surdouance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihilsum

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 12/06/2014

MessageSujet: Re: Douance, Asperger et caca mou   Ven 13 Juin - 4:26

Torheck,

Sciences et Avenir, je crois, le magazine scientifique (janvier 2012).

Je vais réagir fraternellement sur votre passé douloureux et votre interrogation de fond dans la mesure où ils sont liés.

Votre intuition et vos corrélations sur le plan physiologique vous appartiennent et sont mises à l'épreuve par de nombreux spécialistes avant-gardistes (pour notre époque - ils sont très en retard et ignorants en regard d'autres civilisations mourantes ou éteintes). Je vous encourage à poursuivre dans cette voie si vous éprouvez le besoin d'écouter votre corps et d'apprendre à le respecter, en orientant vos recherches sur des sujets aussi passionnants que les liens entre groupes sanguins et régimes alimentaires.

Maintenant, sur le fond, à moins d'en avoir cruellement besoin, l'important n'est pas véritablement qu'on vous dise "surdoué", atteint d'un syndrome quelconque ou pas. On remarque au passage l'utilisation du mot "syndrome d'Asperger" au lieu de "spécificité/singularité d'Asperger" lorsqu'il s'agit de définir un critère nouveau ou minoritaire au sein d'une population, alors même que nous ne savons pas vraiment ce que vient apporter cette nouvelle désignation médicale. La résultante d'inadaptation sociale potentielle inquiète sans doute, devinez pourquoi. A techniciser médicalement de la sorte, l'instinct maternel ou la passion indéfectibles qui habitent nombre individus toute leur vie sont d'ici 50 ans le fait de syndromes lorsque notre société aura achevé son ascension totalitaire.

Bref, un "spécialiste" en "diagnostic" quelconque pourra vous présenter une réponse positive comme salutaire, l'important, c'est que vous preniez conscience de vos différences, les acceptiez au moins temporairement comme constitutives de votre personnalité et les cultiviez (afin de les explorer et d'en tirer le meilleur parti avec le temps).

Gardez à l'esprit que si beaucoup se sentent positivement changés après un "diagnostic", ce n'est pas le fait du chiffrage du QI/QE ni de la confirmation justificative de ce qu'ils sont censés être, mais celui de l'acceptation de soi comme être atypique, non-conventionnel, c'est-à-dire différent de ce que Conche appelait "l'être collectif".

Vous ne vivrez pas pleinement votre singularité d'individu si vous n'appréhendez pas intuitivement (au sens Schopenhauerien du terme) ce qui vous rend unique et, pour cela, il faut s'affirmer en écoutant aussi son cœur. Car la question de la douance appliquée à soi est pour la plupart encore un prétexte à s'ignorer par le biais d'un jeu intellectuel pervers tout en sollicitant une autorité dont le double-objectif sera d'assumer pour eux ce qu'ils sont (on touche là du doigt au problème parental que vous évoquez) et d'effacer cette réalité que l'absolu en tout domaine est une anguille.

Vous devez simplement vous disposer à catalyser les manifestations de votre différence lorsqu'elles se présentent (suivant la névrose, ça va de quotidiennement à malgré soi quand les circonstances émotionnelles l'imposent) sans tomber dans des problématiques d'égo, c'est-à-dire vous leurrer sur la valeur objective de votre existence. Je ne doute pas que vous fassiez de bons choix (j'entends "conformes à votre différence") dans votre vie mais peut-être vous posez vous trop de questions et vous méprenez-vous sur l'importance du jugement et de la perception qu'ont vos parents ou d'autres sur votre personne.

Bien que nous puissions nous élever au divin, nous ne sommes pas des dieux et nous devons mener notre vie en gardant cette évidence difficile à l'esprit. Relativisme intuitif et non intellectuel.

J'espère que mon propos vous aide. Au revoir ou adieu, c'est selon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Douance, Asperger et caca mou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» laver les traces de caca ........
» Diversification et "caca"
» histoires de caca... végétalisme et dhiarrées
» Guide pratique pour un caca sain !
» Site et forum sur l'autisme, notament le syndrome d'Asperger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: