Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OR



Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Jeu 3 Avr - 17:52

Bonjour Bonsoir,
nouvelle parmi vous, j'arrive suite à une remarque que l'on m'a faite en commentaire d'un propos que j'ai tenu - "surprenant" comme souvent...
HP nouvelle piste pour expliquer ma spécificité que je me trimballe depuis ma plus belle enfance.
Dépressions en chaine, des périodes flamboyantes - on m'a poussé à me faire diagnostiquer "bipolaire" - consultation, tests classiques, le psy a confirmé dépression mais
"mécanisme de défense opératoire (intellectualisation)" - j'ai été suivie par un psychiatre qui ne cessait de me changer de médocs, pour voir, je crois. Arrêté.
Depuis 3 ans sous antidép que j'arrête dès que ça va mieux - mon généraliste qui me suit à chaque reprise me fait revenir tous les deux jours pour voir si je ne décolle pas trop haut trop vite (effet classique des AD chez les bipolaires - pourtant il n'a rien dit quand je lui ai parlé des résultats de test à l'hosto, intelligent mon toubib, il se méfie des
étiquettes à la mode).
Voilà donc, en fait, - je me reconnais TROP bien dans ce qu'on décrit des adultes HP mais c'était aussi le cas du trouble bipolaire type II. Cela a été un effort surhumain pour moi de faire les démarches pour consulter - là, je pourrais faire l'effort de voir du côté HP donc test (bien évident je me sens pas super smart du tout du tout mais atteinte d'une hypersensibilité invivable) - mais j'imagine que le résultat sera le même que pour HP.
D'où ma question - que font les psy des personnes "refusées" sous cette bannière mais dont la souffrance est bien réelle ?
Est-il fréquent que les HP aient été auparavant examinée à la lumières de troubles tels que bipolarité borderline dépression chronique etc ?

Merci :-)

PS. Je vis depuis 2 ans à l'étranger et sors d'une longue période de dépression (je risque d'y retomber prochainement) avec idée obsessionnelle de me faire oublier de tout le monde, et passer inaperçue ... difficile parce que ma gentillesse et intelligence dépassent la moyenne... quoi que je fasse, on me repère et ... stigmatise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blandine



Messages : 52
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Jeu 3 Avr - 23:34

Or bonsoir,

Comment ne pas te répondre ,j'ai fait une pose pendant quelques jours et je ne pensais pas poster de messages ce soir !!
J'ai été traitée "sauvagement" pendant quelques années de borderline ,je me sens sur un fil depuis mon enfance mais il paraît que je ne le suis pas.
On m'a demandé récemment si j'étais bipolaire ,eh non ,pas que je sache !!

Alors oui face à toutes ces qualifications ,je m'interroge et je comprends TA question mais je ne me targue pas d'être psy donc j'espère que quelqu'un(e) d'autre pourra te répondre.
La stigmatisation c'est dur,mais peu de gens "bien pensants" n'imaginent pas qu'un jour pile ,un jour face quand on ne fonctionne pas linéairement ,ça veut dire aussi :fragilité/force.
Bon courage.   bounce 

Blandine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OR



Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Ven 4 Avr - 7:51

Merci Blandine, j'ai passé un peu de temps sur Internet et en effet rares sont les psys qui ne font pas perdre de temps à leurs patients... Ainsi, les psychanalystes et psychiatres qui n'ont jamais prêté attention à mon hypersensibilité ... une thérapeute qui me suivait ainsi m'a envoyé chez un psychiatre se voyant démunie face à mes ... sensations que ce dernier a qualifié d'hallucinations - Haldol... que j'ai pris sans l'antidote... pas marrant les effets secondaires qui m'ont amené à une hospitalisation dans un pays étranger
En fait, je ressens un certain soulagement en lisant les témoignages sur Internet qui font réaliser que mon cas est banal en fait dans sa singularité si pénible à vivre ... Cela a aussi été le cas quand j'ai examiné la piste de la bipolarité - en fait, c'était juste une grille d'analyse qui m'a aidé à prendre du recul par rapport à mon fonctionnement. Il en va de même pour cette nouvelle piste.
Une question - je ne sais pas si je la pose au bon endroit : le français n'est pas ma langue maternelle, est-ce un obstacle à la passation de tests ? Devrais-je plutôt les passer dans ma langue maternelle que je ne pratique que très rarement depuis 20 ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blandine



Messages : 52
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Ven 4 Avr - 10:38

Re!

Pour les tests ,je ne pense pas que le Français soit un obstacle pour toi mais une fois encore je ne suis pas spécialiste.Il te faudrait je pense t'adresser à un professionnel compétent dans le domaine après t'être renseigné.

Par ailleurs il faut faire très attention à tout ce qui se "raconte" dans tous les médias ,télévision y compris (voyeurisme) quand des personnes viennent témoigner sur des plateaux et qu'un psy plus ou moins médiatisé répond en deux secondes aux témoins.Je zappe.
Quand aux définitions : borderline , bipolaire ,HQE ,HQI , voire PN (pervers narcissique) ? hystérique aussi etc....... qui sont données notamment sur internet ,vraiment il faut faire attention.

Les risques en autre :culpabilisation ,stigmatisation ,croyances en tous genres !!

Blandine. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OR



Messages : 3
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Ven 4 Avr - 12:51

Bonjour Blandine, merci et pas de souci, j'ai un sens critique trop puissant pour puiser mes connaissances dans les sources pas viables ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blandine



Messages : 52
Date d'inscription : 22/02/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Ven 4 Avr - 15:10

Super pour le sens critique,bonnes recherches !!  Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thridace



Messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Ven 26 Sep - 15:25

Les surdoués se disent souvent: "Je ne sais toujours pas comment je m'en suis sortie".

Les surdoués sont résilients. Ils sont "antichoc", ont une force morale à toutes épreuves et quasi infinie.

J'ai moi-même été classé comme avoir fait un burn-out, comme beaucoup de surdoués, ont dit aussi dépression.

Mais les règles de psychologie classique ne s'appliquent pas aux surdoués.
Je veux dire par là qu'on ne fait ni burn-out, ni dépression, mais qu'à force de rester sage et de subir, un jour on "explose" et c'est pris pour une dépression ou un burn-out !
Alors que c'est une réaction naturelle chez les surdoués :-)
Par conséquent, on s'en sort facilement d'un coup de colère ! :-)

L'hypersensibilité sensorielle, la pensée ininterrompue, l'hyperémotivité, l'hyperréactivité, l'hyperactivité, plus tous les efforts que nous faisons pour nous adapter à notre entourage fatigue à la longue !

Je ne pense pas que cet état normal chez les surdoués qui s'accompagne d'une faible estime de soi et d'un mal être puisse être qualifié de dépression ou burn-out. ça y ressemble, c'est tout.
C'est comme pour les autres pathologies: borderline, bipolaire, schizo, schizophrène et autres, qui sont des faux-diagnostics sur des surdoués car il y a des analogies.

On obtient un arrêt de travail qui permet de se ressourcer, se reposer, se remettre en question, de mieux se connaître, voire de découvrir sa douance, puis d'essayer de l'apprivoiser et enfin de reprendre le travail en étant plus fort et en obtenant plus de compréhension de son entourage professionnel.

Comme quoi exploser de temps en temps à du bon ! ;-)

Les traitements classiques de la dépression ne s'appliquent pas aux surdoués !
Alors oubliez les psys et médocs (antidépresseurs notamment)...

Par contre vous pouvez faire des thérapies pour apprivoiser votre douance et vous sentir mieux...
Thridace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yllysviel



Messages : 29
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Sam 8 Nov - 6:47

Coucou ; ( pour l'auteur )

déjà j'aimerais juste dire quelque chose , si personnellement , et je pense que ca vaut pour beaucoup d'autres , je devais me définir selon les critères de telles où telles maladie , je pense que je terminerais avec 369 maladies à mon actif lol , donc prendre du recule tout sa de base c'est chouette , bon après te concernant toi et ton passif , je vais pas te nier que en effet , perso , tu me semble borderline bipolaire toussa toussa ^^' ... ( mais ce n'est QUE MON avis hein ! )







Maintenant , je vais un peu parler de mon ressentis , bon sa fais égocentrique , mais vous m'insulterez si vous voulez ;_;





Thridace a écrit:
Les surdoués se disent souvent: "Je ne sais toujours pas comment je m'en suis sortie".

Les surdoués sont résilients. Ils sont "antichoc", ont une force morale à toutes épreuves et quasi infinie.

J'ai moi-même été classé comme avoir fait un burn-out, comme beaucoup de surdoués, ont dit aussi dépression.

Mais les règles de psychologie classique ne s'appliquent pas aux surdoués.
Je veux dire par là qu'on ne fait ni burn-out, ni dépression, mais qu'à force de rester sage et de subir, un jour on "explose" et c'est pris pour une dépression ou un burn-out !
Alors que c'est une réaction naturelle chez les surdoués :-)
Par conséquent, on s'en sort facilement d'un coup de colère ! :-)

L'hypersensibilité sensorielle, la pensée ininterrompue, l'hyperémotivité, l'hyperréactivité, l'hyperactivité, plus tous les efforts que nous faisons pour nous adapter à notre entourage fatigue à la longue !

Je ne pense pas que cet état normal chez les surdoués qui s'accompagne d'une faible estime de soi et d'un mal être puisse être qualifié de dépression ou burn-out. ça y ressemble, c'est tout.
C'est comme pour les autres pathologies: borderline, bipolaire, schizo, schizophrène et autres, qui sont des faux-diagnostics sur des surdoués car il y a des analogies.

On obtient un arrêt de travail qui permet de se ressourcer, se reposer, se remettre en question, de mieux se connaître, voire de découvrir sa douance, puis d'essayer de l'apprivoiser et enfin de reprendre le travail en étant plus fort et en obtenant plus de compréhension de son entourage professionnel.

Comme quoi exploser de temps en temps à du bon ! ;-)

Les traitements classiques de la dépression ne s'appliquent pas aux surdoués !
Alors oubliez les psys et médocs (antidépresseurs notamment)...

Par contre vous pouvez faire des thérapies pour apprivoiser votre douance et vous sentir mieux...
Thridace





O_O et là boom , c'est un peu le choc pour moi quand même un peu , on m'as souvent dit que j'avais besoin d'aide , et pourtant bah non , je m'explique ; ( je vais raconter ma vie , désolé , insultez moi si vous voulez ;_; )

Concernant l'anti-choc , c'étais faux me concernant jusqu'à il y a quelques années pour mes 17 ans où j'ai perdu mon papa , d'une manière attendus mais quand même brutale , suite à quoi tout le monde littérallement m'as laisser tomber , voir pire , certains m'ont enfoncer autant qu'ils le pouvaient ;

s'en ai suivis une longue depression , création d'angoisse dévorante constante , j'ai eu des périodes d'alcoolémie de moyenne à plutôt très forte , j'en ai chier , sa a durer 3 ans , on voulais me faire voir des psy , me faire interner , le medecin du lycée à tenter de me faire interner aussi car elle avais peur que je tue tout le monde , pourquoi ? car j'avais eu la franchise de lui dire ce que je pensais vraiment , et forcément c'étais pas génial ..

j'ai tout refuser , en bloc , tout , j'ai dis " je m'en sortirais par moi même , j'ai pas besoin d'aide "

j'ai rencontré une femme , folle , avec de sèrieux problèmes mentaux , j'ai véçu l'enfer , mais j'en suis ressortis avec une solidité à tout égale , et maintenant je me considère moi même comme anti-choc , très solide , à part la perte d'un proche , rien ne me fais bouger , même d'un millimètre ;


-concernant les " règles psychique " , je dois bien avouer que là encore , j'agis exactement de la même façon , je subis , j'explose ( gentiemment , bon je crie et je suis pas content content mais je suis pas violent pour 3 sous , par contre je crie , enfin quand je suis tout seul en tout cas , sinon les gens ont peur ) , et après avoir explosé bah voilà , retour a la vie normal , je redescend aussi vite que je ne monte .



par contre mes hypersensibilité ne m'affecte pas , les gens me saoulent parfois , c'est tout , je suis pas dépressif , enfin , je suis plus dépressif du tout ;


et on en arrive a la conclusion " les traitements classiques ne s'appliquent pas aux surdoué "

et donc en effet , sans médicament et sans aide je m'en suis sortis , et je m'en suis pas trop mal sortis , je me bat pour être heureux tout les jours , je laisse jamais mon angoisse me pourire la vie , je fais tout pour la combattre , je l'ai accepté , mais je la combat quand même , pour continuer à être heureux et à pouvoir profiter des hauts que la vie m'offre






En espérant que mon expérience puisse servir à quelqu'un !

Amicalement , et désolé pour la gêne , vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicoco
Invité



MessageSujet: Surdouance & Marginalisation.   Lun 1 Déc - 20:03

Bonjour à tous,
Je vous rejoins avec enthousiasme sur l'idée faussement fataliste des symptômes indésirables des surdoués notamment la dépression.

A mon sens, la dépression est la conséquence d'un manque de compatibilité entre un surdoué et la société contemporaine.
En outre je pose la question, et si le surdoué s'exilait ? Adoptais un mode de vie qui lui permette de survivre, de continuer son art (si il est artiste), son goût pour les sciences, les technologies, la littérature , bref ses hobbies sans pour autant devoir SUPPORTER/S'ADAPTER pour plaire ?
Car je pense que c'est ça le grand problème.

Je prends mon exemple: suite à des années de souffrances, je décide de me construire un camion aménagé et vivre dedans, hors système.
Un médecin me dit : "Vous êtes dépressif si vous avez des idées comme ça, il faut vaincre la dépression et vous trouverez ensuite cette idée de vie stupide."

En gros tu me bourre de tes mer... de cachets et je deviens joyeux de la vie qui m'a rendu dépressif ?

C'est vraiment voir le monde à l'envers, c'est comme si ma main était sur le feu, et au lieu de se dire, "ta douleur est une conséquence, retire ta main du feu", on te dit "ta douleur est la cause, prends des anti-douleur" .

NON Dr MABOUL ! Si je suis dépressif comme tu dis ( moi je me trouve pas dépressif mais , irrité, lassé et impatient de vivre ma vie sans chaînes), c'est qu'il y à une cause et rien de tel que son instinct pour te guider sur les choix à prendre. Je veux vivre dans un camion seul avec des chiens POINT.

Il me dit :" vous allez finir clodo" Alors pourquoi un marginal en camion = CLODO ??!! :rotfl: Je suis autoentrepreneur, je compte m'installer une station informatique et tout le tralala dans le camion pour gagner ma vie et me payer des équipements comme panneau solaire ect .. jusqu'a être complétement autonome avec la nature.

J'aimerai avoir votre avis Est ce que les gens qui décourage ce genre d'idées sont JALOUX ? (Jaloux de notre liberté d'esprit, de notre courage ect ..)

Plus globalement, votre avis sur la marginalisation des surdoués dans la conjoncture actuelle ?

Merci pour votre écoute. Et pour votre aide.
Nicococo
Revenir en haut Aller en bas
galatée



Messages : 2
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Mar 19 Mai - 9:06

Bonjour,

Oui, la marginalisation des pas comme les autres quoi, un grand classique. Si t'est trop bon t'est trop con disais ma grand mère... Bein, non, c'est pas utopique que de vouloir rendre service et de vouloir plutôt construire des ponts que des murs en parpaing pour se protéger et s'isoler. Mais l'êre est à qui écrasera le plus facilement son voisin.
Moi, ma parade c'est de m'occuper de personnes en situation de handicap, au moins là, la différence elle est moins grande, déficience, troubles du comportement, maladie psychique.... J'ai un certain potentiel innée pour m'occuper des autres alors je m'en sert. Bon, j'ai pas les diplomes, forcément, échec scolaire parce que bein, faut le savoie 80 % des surdoués sont en échec scolaire. C'est balot, non, moi, j'ai toujours eu une sainte horreur de la compétition, mise à part à l'école, frapée, en plus grande et myope donc au fond de la classe... Enfin, de quoi déveloper une véritable phobie du système scolaire.... Catégorisée débile, dévalorisée, incapable de me défendre.
la bouc émissaire idéale.... du coté des loosers........ Enfin, là, je tiens ma revanche, je vais me lancer dans une VAE........ je vous dis pas la pression... m'enfin courage, courage, je sais que j'ai tous en main...............a oui me manque p'tete une chose, la confiance totale.... difficile à acquérir, mais bon, j'ai décidée que j'en avais marre d'être dans les derniers et puis, tous la plupart des gens dans mon millieu proffessionnel me disent que j'ai un sacré potentiel ! même si c'est toujours dure à croire....
Bah, je me suis ratrapée sur le manuel... tiens bah être artiste, ça donne plus de liberté. Bon, pour le moral, j'ai beaucoup versé dans la psycho, les thérapies multiples et variées, enfin dépensé bcp d'argent à vouloir me débarrasser de ces encombrantes angoisses... Toujours refusé de prendre des médocs.... Ou des trucs natulels, des Fleurs de' Bach, qui agissent sur l'émotionnel, la nature qui ressource (j'ai la chance de vivre à la campagne.......... la méditations......... et surtout acceptation des émotions, pas bloquer, les vivres, c'est moi et j'ai pas à avoir honte de ce que je suis........Et j'emmerde ceux qui me critiquent....C'est ma vie et on peux pas plaire à tous. Je sais seulement que je suis une bonne personne, alors ceux qui ne m'aiment pas qu'ils tracent... C'est vrai que je fais un peu le bigorneau dans ma coquille quelquefois mais j'ai besoin de ces plages de solitude pour me ressourcer.

Tant pis quand j'en peux plus et que je craque je démissionne, je fais autre chose (en fait, regardez bien, on sais faire plein de choses, alors on s'ennuie pas...) Enfin, moi, là je fais un peu feux de tous bois et je part dans tous les sens comme je sais bien faire.... Bah oui, le hic, c'est qu'un peu seule dans la vie, les hauts et les bas, la plupart des mecs n'aiment pas trop... l'air trop fragile émotionnellement, donc c'est un peu fatiguant... je suis pas une fille tranquille, en plus je réfléchie trop alors c'est encore pire, un peu hyperactive, bordélique... bon, bein je désespère pas, même si effectivement, j'ai tendance à attirer les pN et autres bien torturés, ce qui n'arrange pas les angoisses. En fait, oui, la liberté, c'est ce qui me fait triper, mème si j'aimerai bien la partager.... Du coup, moi aussi j'ai acheté un camion à aménager.... pour de petites escapades respiratoires, pour sortir des univers un peu étriquer et rencontrer d'autres hp que je détecte de plus en plus vite.... Bon, allez, mon long témoignage pour vous dire qu'il faut jamais désespérer et que ensemble, nous reconnaître et partager c'est déjà énorme.... Moi ça me fait du bien de savoir que des personnes vibrent de la même énergie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galatée



Messages : 2
Date d'inscription : 16/05/2015

MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    Mar 19 Mai - 9:11

Bon, j'ai fait pas mal de fautes, je m'en excuse, mais j'ai écrit vite et sans relire (je suis au boulot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
HP -> bipolarité borderline depression chronique... ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Arnaque au mieux-être»
» Dépression et musicothérapie
» Syndrome hypernycthéméral et ALD
» Ritaline, la cocaïne légale
» suicide et bipolarité

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoués : les reconnaître-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: