Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 violence psychologique et douleurs

Aller en bas 
AuteurMessage
smith



Messages : 5
Date d'inscription : 06/06/2018

MessageSujet: violence psychologique et douleurs   Mer 6 Juin - 16:59

Smile bonjour, je suis smith, nouveau sur ce forum.

je voudrais témoigner du fait réel de la violence psychologique que l'on peut subir lorsqu'on est différent et heureux. j'insiste sur le point "heureux" car souvent ceux qui vous donnent des coups sont très jaloux ou jalouse de vous pour ce que vous êtes; pour vos talents, la joie que vous véhiculez, les affections que vous avez pour certaines personnes.
malheureusement lorsqu'on a une différence qui fait qu'en plus de ça vous semblez être intelligent, travailleur, que vous avez les qualités pour aider , comprendre , concevoir, réaliser des projets; alors  certaines personnes vont tout faire pour au final dans votre relation, vous détruire. que ce soit à l école, au travail, en amour etc... tout est bon pour vous jeter la pierre; vous accusez , salir votre réputation et vous séparer des gens que vous aimez... j'ai vécu tout ça et il est très difficile de se reconstruire après, car les plaies sont parfois profondes; et la vie contemporaine fait aussi qu'on a pas le temps , qu'on doit être compétitif et rapide.
je n écarte pas les milieux des zèbres non plus, car dans le lot, sur certains forums, nombreux sont ceux qui veulent vous détruire pour x raison. LE NET est la porte ouverte à la manipulation, aux injures, aux injustices, aux accusations et tout ce qui peut vous atteindre par les mots.

je ne pourrais tout raconter, la violence psychologique qui circule de plus en plus me semble toujours impuni, et je voulais donc ouvrir ce message pour en parler.

SMITH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clem
Invité



MessageSujet: Je suis en plein dedans aussi!   Ven 15 Juin - 8:20

Hello!

Oui, il y a du travail à faire pour s'écarter des gens malveillants. Et en attendant de pouvoir le faire, comment survivre?


Je passe sur mon parcours très rapidement: infirmière depuis 35 ans, toujours en décalage de coupe de cheveux, d'allure ou d'humour (déjà là il faut encaisser la connasse de moralisatrice qui se permet de t'admonester au milieu d'un ascenseur de taille industrielle, rempli comme un œuf frais pondu, au sujet de la splendide mèche bleu Bahamas créée par ma coiffeuse chérie (une HP aussi). Et encaisser la remontrance de ton chef quand tu rigoles avec une autre infirmière, sur le registre "plus cancéreux que moi tu meurs", histoire de soulager la pression dans un service de médecine et soins palliatifs.)

Bref, j'avais déjà choisi la voie de la difficulté, professionnellement, l'hosto et l'armée, c'est kif-kif comme fonctionnement.

Là, je vire tranquille (enfin, j'espérais!) sur mon dada: formatrice d'adultes, consultante indépendante... et je rêve de la retraite, quand je pourrai n'accepter que les mandats qui me plairont: encore 6 ans et demi! Je tire la langue!

Pour vivre ce virage sans me retrouver exsangue sur le porte-monnaie, j'ai pris il y a une année un poste de pooliste: je pensais bosser tranquille dans mon coin, mais on me cherche des crosses régulièrement - on dirait que mes bonnes idées de vieille routarde des soins vexent ceux qui ne les ont pas; quant à prendre des initiatives pour libérer des collègues, ça me vaut rappel à l'ordre, avertissement... on dirait que mon nez au milieu de la figure leur fait mal personnellement. En plus mon employeur cultive une politique de délation passive, de recherche de problématiques en allant gratter là où ça fait mal chez les clients, on dirait de la bipolarité en phase hypomaniaque, sur fond de délit de gueule-qui-revient-pas.

Bref, je dois me surveiller constamment, j'espère pouvoir changer de poste d'ici quelques mois: soit le même, dans une association voisine... ou alors un taf dans l'enseignement en institution, voire dans le secteur cantonal qui bâtit l'enseignement - je viens d'être repérée et contactée!

Et ça, c'est arrivé parce que j'ai suivi d'excellents conseils pour me mettre en évidence en ligne, sur LinkedIn, en décrivant mes compétences, mon parcours. Bref: pour échapper professionnellement aux affreux, être libre de ses mouvements, c'est important. Comment? Moi j'ai décris comment je m'y suis prise... et les autres, vous faites comment?

Amicalement, j'ai purgé mon carnet d'adresses des coordonnées de ceux avec qui je ne suis liée que par de mauvaises raisons.

Amoureusement, je me tiens en retrait en attendant de repérer un autre comme moi ou un que ça ne dérange pas.

Et comme tout ça a fait du dégât, je me prépare à subir une gastrectomie partielle pour juguler une prise de poids monumentale, en partie due au stress de me heurter sans arrêt à la mesquinerie et la méchanceté, avec ma joie de vivre et une personnalité qu'une connaissance bienveillante a désigné comme "pétillante".

Vive les bulles de champagne, alors!

Revenir en haut Aller en bas
 
violence psychologique et douleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» douleurs dentaires
» Prière pour les Douleurs de Jésus
» Douleurs des grands froids
» malade depuis deux mois douleurs insuportables depuis 10 jou
» Etre végétarien : un signe de trouble psychologique!!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Violence scolaire : en avez-vous été victime ? (ou acteur ?)-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: