Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Grand Merci !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SouiL
Invité



MessageSujet: Un Grand Merci !   Jeu 23 Fév - 19:02

Bonjour à toutes et tous !

Oui au dédale de questionnements nos recherches nous mènent un beau jour, ici.
Je ne vais pas rajouter mon vécu qui a beaucoup de similitudes avec certain(e)s.
Je ne me trouve pas surdoué ("sousdoué" très certainement) très différent sans aucun doute mais bien content de ne plus être le seul. J'accumule les différences étant homosexuel, diagnostiqué bipolaire. J'ai ce mal être que beaucoup ressentent que devoir "être dans la norme" de notre Société "qui change" dit-on mais pas tant que ça à y voir bien...
Avec toutes mes différences, il a fallu (oui parce que ce n'est jamais assez !.. ^^) que j'en récolte deux de plus après une ablation des amygdales il y a maintenant 6 mois... Qui sont : l'hyperosmie et l'hypergueusie (oui tout est hyper chez moi... c'est su-per...) c'est-à-dire, odorat et goût exacerbés (respectivement). Je pensais que c'était passager et mon ORL a un peu "botté en touche" considérant que c'était des effets post-opératoires très rares mais passagers (dans ma tête, je ne sais pas pourquoi, je savais que non...) l'adaptation à ces nouvelles "facultés" ont été et sont très difficiles et très troublantes... Des découvertes aussi et les autres sens se sont également naturellement accrus, cependant très incomprises par mon entourage qui soit me prenait purement et simplement pour une bête de foire à savoir quelles odeurs ils avaient, s'ils avaient bonne haleine, si je savais quel parfum il ou elle portait et j'en passe et quand les odeurs m'étaient insupportables que j'en faisais "un peu trop" eux ne sentaient rien. J'ai vainement cherché d'autres cas sur la toile, où il y a (d'anciens) peu de témoignages, très souvent sans réponse...
Les gens parfois me disent "je sais et j'imagine à quel point ça doit être dur" et ma réponse est souvent d'emblée : "Non tu ne sais pas... tu imagines oui mais le vivre au quotidien est une toute autre chose..."
Tout ça pour dire que dans ma quête à ma compréhension de mes différences, nos différences, je tombe parfois sur des articles de psychologues voulant rassurer les personnes "différentes", qu'elles sont comme les autres. Non pas que je veuille remettre ça en cause mais je reste perplexe... je ne sais pas ce qui me fait le plus peur avec les années si c'est me convaincre que je suis comme les autres tout en voyant quotidiennement depuis mon enfance qu'il y a un (grand) décalage sur ma façon de penser, de voir les choses et celles des autres... Se disant bienveillants et que dans ma tête j'ai déjà ciblé quelques attitudes qui ne sont pas très "bienveillantes" le soit-disant non jugement qui finit toujours par se transformer en son contraire car oui nous sommes humains semblablement différents et les différences qui nous dépassent, dérangent...
Ou bien de me dire "voilà je suis différent", cultiver ma différence et m'accepter comme je suis, m'entourer ou du moins essayer de s'entourer de personnes à même de comprendre et respecter nos particularités tout comme nous l'avons fait et le faisons encore aujourd'hui pour "les autres".
Alors pour moi nous somme TOUS différents ! Tous semblables mais uniques en notre genre. Comprendre des sentiments tels que : l'Amour, la tristesse, la douleur qui même s'ils peuvent être partagés et/ou empathiques, sont singuliers et difficilement quantitatif du fait de notre état psychologique, notre vécu etc.
La vie n'est pas facile tous les jours et plus encore quand on remarque et l'on nous fait remarquer nos différences. Mais vouloir rentrer dans un moule dont nous n'avons pas la forme, ou dans une bergerie qui n'est pas la nôtre est vouée à de futures souffrances encore et encore...
Nous avons tous la capacité de savoir ce qui est bon pour nous, suivez votre instinct ! Entourez-vous et puisez en ceux qui ont de la considération pour vous, vous aime tel(le) que VOUS êtes ! Cela sera certainement votre unique force quotidienne de voir de l'avant...
Être ce que l'on a jamais été... un mouton que l'on a coloré pour qu'il soit comme les autres ou un clown (mal)heureux... dont le masque et le costume sont très (trop) difficiles à porter...
Osez être vous-même, que l'image de la personne que vous voyez dans le miroir soit bien vous et pas le reflet d'un(e) autre.
J'ai moi aussi mes hauts, mes bas mais j'ai toujours en tête qu'après la pluie vient le beau temps et viendra la pluie de nouveau mais quand elle viendra j'aurai pris mes précautions pour ne pas me mouiller.
J'admire vos messages et n'en suis que profondément touché, à quel point il est difficile de mettre des mots sur une vie de souffrances, d'incompréhension voire d'échec(s).
Ne désespérez pas, la vie est faite de batailles, de découvertes, de joies, de tristesses en somme : une lutte continuelle.
Courage à toutes et tous ! Un Grand Merci !
Bien à vous,
Louis
Revenir en haut Aller en bas
 
Un Grand Merci !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un grand merci pour vos pensées
» un grand merci a nos délégués
» Un grand Merci !
» un grand merci
» un petit mot pour un grand merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: