Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Pouvez-vous me conseiller ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blood_red_balloon
Invité



MessageSujet: Pouvez-vous me conseiller ?   Jeu 12 Jan - 21:49

Bonsoir,

Je ne sais pas si je suis un adulte HP mais je me retrouve dans plusieurs caractéristiques. Je ne sais pas comment aborder le sujet étant donné que je me masque dans un faux self ...
J'en reviens à vous, car j'ai de plus en plus de mal à comprendre mon mal être.

Comment arrêter de se masquer dans un faux self ?
Comment réussir à parler du sujet HP à son thérapeute ?
Comment savoir dans quel domaine professionnel puis-je être épanouie ?

Je vous remercie d'avance de vos éventuelles reponses.
Revenir en haut Aller en bas
ElPhagocytor



Messages : 2
Date d'inscription : 14/01/2017
Age : 28
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Pouvez-vous me conseiller ?   Sam 14 Jan - 16:03

Bonjour,


Je suis un peu dans le même cas que toi, depuis quelques semaines je m'intéresse aux HP et je pense enfin caresser du doigt la raison pour laquelle j'oscille en me sentant si mal. Je suis dans un cas d'errance thérapeutique, je vais de psychiatre en psychiatre pour essayer de justifier ce qui se passe dans mon crâne. Puis, plus ou moins par hasard, je suis tombé sur l'ouvrage de Jeanne Siaud-Facchin, "Trop intelligent pour être heureux". Il s'agit d'un livre plein de bonnes intentions. Cependant, il indispensable de le lire avec des pincettes énormes pour ne pas tomber vulgairement dans l'effet horoscope, l'effet Barnum.
Je ne met pas en doute l'existence même des psychopathologies, mais dans mon cas, j'ai découvert que ma pensée est le centre de tous mes maux. Pour vulgariser la chose, la manière dont je pense influence mon changement d'humeur et non pas un déficit en Lithium qui influence ma pensée.

Dans mon cheminement vers un diagnostique, la façon dont j'ai procédé est assez simple. J'ai la chance d'avoir une Psychiatre hors de prix et pas tellement débordée. J'ai attendu l'habituel "Comment ça va aujourd'hui", puis, j'ai sorti mon bouquin pour le déposer sur son bureau. C'est à cet endroit là que mon vrai-self a commencé à s'exprimer. Je suis passé de "Acteur de ce que je croyais être" à "Acteur de ce que je suis". Je suis sain, dès lors, j'ai cessé de penser que j'étais malade pour l'unique raison de m'arranger la vie. Je ne parle pas encore de Douance, le faux-self n'est pas l'apanage du HP. La relation d'autorité s'est alors naturellement équilibrée. Par la suite, nous avons discuté de la Douance. En conclusion, cette Psychiatre n'est pas formée à la question du Surdon, cependant, elle m'invite a faire des recherches et consulter d'autres professionnels en ce sens.

Attention de ne pas se leurrer, prendre conscience de quelque chose, c'est exactement l'inverse de "mettre fin au vacarme intellectuel". "Poubelle les meubles Ikea, bonjour la Roche Bobois", je me transforme en "Homo Sapiens Vulgaris". Stop, il faut arrêter de poser des rustines de partout et poser de nouveaux pneus, le tout est de s'installer sur quelque chose de stable dans le temps. Selon moi, mettre fin au faux-self c'est tout d'abord identifier les inhibiteurs.

Bref, en continuant mon chemin pour enfin trouver "mon petit chez moi", je contacte CogitoZ pour une première rencontre. C'est un cabinet de psychologie qui à la particularité de s'adresser plus spécifiquement au Surdon. La consultation coûte environ un ou deux bras, la Douance étant un marché de Niche, il faut donc accepter de se faire désosser un peu. Nous discutons alors de mes difficultés. Pour la première fois de ma vie, j'ai purement la sensation d'être "entendu". J'ose pour la toute première fois raconter ces choses que je trouve si bêtement anodines et qui pourtant m'empêchent de vivre. Pour grossir un peu le trait et tester l'ouverture d'esprit de mon interlocutrice, je lui raconte que j'ai deux chats. Un qui par essence est plus épais que l'autre et que chaque soirs, en leurs donnant le repas, je suis confronté à la même question: "Qu'est ce que l'égalité, est-ce que je dois donner la même chose, puisque l'un étant de part sa race, plus épais que l'autre, il aura davantage de besoins etc...". Alors que l'immense majorité de la population se contentera de remplir le bol, moi, je partirai dans un raisonnement sans fin, peu importe le sujet, ce qui finira indubitablement par influencer mes humeurs. Je passe volontairement par dessus les autres caractéristiques, c'est sans importance ici.

La psychologue évoque tout un tas de choses, l'enfant intérieur en souffrance, l'hyper-intellectualisation anxieuse et pour terminer, la Surdouance. Impossible de poser un diagnostique sur quarante cinq minutes de consultation. Elle me propose alors de passer la WAIS-V début février. Celle-ci aura pour objectif de poser un diagnostique mais aussi et surtout de produire un bilan psychologique. A mes yeux, c'est une solution deux en un. En plus de me dire si oui ou non je suis dans le groupe des 2%, le neuropsychologue me remettra un Bilan qui dira "Qui je suis". Je suis dans le cas où moi aussi j'ai exploré des domaines qui n'ont strictement rien a voir les uns avec les autres, je suis passé par la Philosophie, le Droit, le Commerce... Je suis très rapidement confronté à l'ennuie, à la répétition. La routine est pour moi synonyme de MORT. Je prends les compliments de ma famille, de mes amis, de mes anciens patrons, pour de la "politesse" pure et dure. Je suis incapable de donner moindre sens à tout ce qu'ils disent tellement ils ne sont pas neutres. Je suis à la recherche d'Universalité, un bilan établit par quelqu'un de parfaitement neutre sera pour moi, le moyen de faire table rase et de repartir sur du tout neuf, c'est à ce moment la que je prendrai mes dispositions pour éviter la routine.

La psychologie n'a toutefois rien d'une science exacte, il faut bien comprendre que les frontières en plus d'être très minces, ne sont que très souvent matérialisées que par des pointillés.  Il est très facile de mettre un pied dans toutes sortes de cases, mais pour les plus chanceux, n'oubliez jamais que vous n'avez que deux jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ballondetouteslescouleurs



Messages : 2
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 32

MessageSujet: Re: Pouvez-vous me conseiller ?   Dim 15 Jan - 16:27

Bonjour,

je pense que si tu te poses des questions et que le diagnostic n'a pas encore été posé, il serait bon de te diriger vers un autre psychologue spécialisé dans le domaine de la surdouance.

Ensuite, pour ce qui est des questions que tu te poses à savoir
Comment arrêter de se masquer derrière un faux self, et comment trouver un domaine professionnel dans lequel tu puisses t'épanouir

Elles pourront être évoquées et traitées au cours des séances, trouver le bon psychologue n'est pas chose aisée, je pense qu'il faut se fier à son instinct, si le courant passe, qu'il y a un respect tant à ton niveau (respect du suivi, ne pas rater de séances etc) qu'au niveau du psy (respect du cadre déontologique) que tu te sens à l'aise en évoquant le sujet de la surdouance et qu'en plus le professionnel connait le domaine, alors tu es tombé sur le bon et le travail peut commencer!

Mon expérience m'a amenée à comprendre qu'il ne fallait jamais forcer les choses, donc si tu le sens pas avec un psy, il faut évoquer le sujet avec lui et s'il se braque aller voir ailleurs

voilà mon point de vue,

j'espère que cela pourra t'aider

bien à toi,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nade



Messages : 1
Date d'inscription : 12/02/2017

MessageSujet: Re: Pouvez-vous me conseiller ?   Dim 12 Fév - 1:06

votre article ma beaucoup intéresser, j'ai 26 ans maintenant, j'ai fait des études en génétique biologie Moléculaire mais j'ai eu un cursus moyen (révision dernière minute, pas très sérieuse, sortie entre copines très souvent ...) après mon master je voulais encore faire des études donc je me suis inscrite dans un autre mastère spécialisé en management de la Qalité ou je fais actuellement une année supplémentaire( domaine different de ce que je faisais ) ou j'ai des difficultés à comprendre Bref j'ai du mal à m'exprimer, à me comprendre et à me faire comprendre, très curieuse (envie de tous savoir en une minute synonyme d'impatience .
je sais plus quoi faire, j'ai une façon différente de comprendre les choses, je pense diffamé; je me sens pas Normal ; je me pose beaucoup de Questions, je suis un passionné de la génétique et l'astronomie alors actuellement je fais des études de qualité /validation ( pour travailler bien sûr), ça fait 2 ou environ 3 ans que je pense que j'ai des capacités intellectuelles qui dépassent les normes ( je vois très loin) mais ces derniers jours j'y pense très souvent car tous autour de moi n'arrivent à me comprendre, la question qui se pose ;; -
-À quel âge on découvre qu'on est surdoué?
-je suis vraiment un surdoué .
-comment le savoir ?
-quoi faire après ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pouvez-vous me conseiller ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pouvez-vous me conseiller ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» inquiétudes pour les rdv ... pouvez-vous me renseigner ?
» Pouvez vous m'expliquer ce lever de soleil ?
» Pouvez-vous me corriger une faute de frappe?
» POuvez-vOus me traduire ce mOt en arabe?
» Pouvez vous me répondre svp?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoués : les reconnaître-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: