Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oser se présenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petit-mouton-noir



Messages : 3
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Oser se présenter    Mar 20 Déc - 9:54

Bonjour,
J'ai longtemps hésité avant de m'inscrire sur ce forum. Ayant lu plusieurs témoignages ici-même (qui m'ont fait beaucoup de bien), je me suis dit "cesse de faire ta trouillarde" et lance -toi- aussi tu pourrai faire du bien à quelqu'un.... Bref.

Je suis une jeune femme de 23 ans, pleine d'angoisse, de T.O.Cs mais pas seulement (heureusement).
Bébé j'étais déjà insupportable selon ma mère....Je pleurai"sans raison" tout le temps .
Cela a duré jusqu'à mes 7ans environ et mon surnom dans la famille c'était"la peste".
J'ai compris après que ça ne me servais à rien d'hurler puisque je n'étais jamais entendue dans ma souffrance et que ça ne m'apportai que des claques ou des abandons momentanés sur le bord de la route.
J'ai appris à lire seule à 4 ans, très sage à l'école même si je m'ennuyais.
La seule fois où la maîtresse m'a punie c'est parce que je refusais de quitter la bibliothèque pour aller colorier avec les autres.
J'ai eu de très bonnes notes pendant toute mon école primaire.
En entrant au CP , la maîtresse a constate une avance mais je n'ai pas passé de tests, on m'a simplement inscrite à l'école de musique pour me donner plus de nourritures intellectuelles.
J'ai toujours adoré l'école mais j'ai commencé à souffrir de diarrhées chroniques, de plus en plus handicapantes, et je sais maintenant que c'était le stress d'être toute seule. J'avais très peu de copains et à la fin de la primaire aucun.
J'ai préféré le college pour le relationnel mais c'est aussi à ce moment que j'ai lâché les maths...non pas que jetais nulle mais le raisonnement ne me correspondait pas.
Les TOCs se sont installés durablement, je passerai sur les soucis familiaux nombreux (divorce, décès, violences...) et je me suis retrouvée suivie par des psys après T.S multiples.
Aucun bien sûr ne me parlai de Douance à ce moment.
J'ai toujours eu beaucoup de moyens d'expres​sion(dessins, écriture, musique) dans lesquels je suis très douée avec peu de travail.
J'ai commencé à travailler à 17 ans avec succès dans le milieu de la musique et aujourd'hui je n'ai que des félicitations alors que je ne suis pas diplomee. Mon travail me permet de bouger constamment et j'ai le cerveau divisé en six employeurs (ce que j'adore).
Je suis très intuitive, comme je ressens les émotions des gens cela me pèse souvent mais me permet de réagir très vite.
Je suis celle à qui on se confie, à qui l'on donne de grosses responsabilités.
Les gens me donnent 30 ans en moyenne et mes amis sont plus âgés que moi pour la plupars (25 à 50 ans).
C'est récemment que j'ai entendu parlé de haut potentiel intellectuel, grâce à ma sœur.
Son fils étant très en avance elle a fait des recherches et nous a reconnues dans les descriptifs.
Je suis enfin sortie de la dépression depuis cela.
Enfin, ma vie amoureuse est compliquée passant de phases détachement total à attachement total (j'en attend toujours trop). Mon exme reprochai d'être trop rigide, trop perfectionniste, trop maniaque, trop exigente, trop émotive, trop rapide, trop trop trop.....
Aujourd'hui je m'accepte, je sais que certaines personnes me comprennent et je prend ma mémoire exceptionnelle comme une force (même si c'est fatiguant de tout retenir sans le vouloir), mon hypersensibilité comme une force (même si pleurer devant un article de journal au café du coin ça fait tâche ^^) , ma solitude, mon cerveau qui ne s'arrête jamais, ma capacité à immiter les comportements,les accents...ma facilité d'apprentissage des langues et de tout ce qui m'intéresse comme une force et non une tare!
J'en veut toujours plus, je sais que je peux toujours faire mieux et tant pis pour ceux à qui ça ne plait pas.
Bon c'est fini avec les"je" (notez que c'est bien la première fois que"je" parle autant de moi!) , au plaisir de VOUS lire.

Petit-mouton-noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PJ



Messages : 7
Date d'inscription : 09/01/2017

MessageSujet: Re: Oser se présenter    Lun 9 Jan - 23:54

Bonjour bonjour, petite moutonne noire,
je me présente de même : je suis un bonhomme de 25 ans qui a aussi posté il y a peu un descriptif au sujet de son humble personne.
Bienvenue parmi nous, enfin bon, je le dis en décalage, vu que je suis venu après ! ^^
Et merci pour ce témoignage.
Bisous à tous les lecteurs et lectrices de ces pages, et merci pour ce havre de paix et source de vitalité et de retour à une forme de "normalité" grâce à ces pages… ( Même si je suis chiffonné par mon propre emploi du mot "normalité" ).
PJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit-mouton-noir



Messages : 3
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Re: Oser se présenter    Mar 10 Jan - 21:06

Bienvenue à toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oser se présenter    

Revenir en haut Aller en bas
 
Oser se présenter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des idées pour un travail d'écriture pour se présenter ?
» Présenter les phenomènes en photo pour les temoins
» J'ai l'immense plaisir de vous présenter.. Moona! :3
» comment représenter graphiquement ce constat?
» Pour présenter un GT: sur A3 ou recto verso?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoués : les reconnaître-
Sauter vers: