Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zebritude et obsessions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fabrice68



Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Zebritude et obsessions   Jeu 27 Oct - 13:21

Bonjour

Ma compagne (depuis 3 ans) a connu des violences sexuelles et physiques peu avant notre rencontre.
Elle me les a confié, ne réussissant pas à en parler même avec des professionnels, et étant beaucoup dans le déni.
Nous avons beaucoup analysé ce qui lui était arrivé, aidé par des psys et une association de femme ayant connu des violences (JSI Je Suis Indestructible).
Elle va beaucoup mieux et est en phase de "résilience" c'est à dire, pour simplifier, qu'elle arrive à tourner la page.
Le problème c'est que moi je n'y arrive pas... Je suis suivi depuis 2 ans par un psy (reconnu spécialisé pour ce type de troubles) pour "troubles obsessionnels - non compulsifs - atypiques" et "Etat de stress post traumatqiue rapporté" (rapporté car je n'ai pas vécu les situations traumatisantes), en vain.
Cela se manifeste par des "flashs" où je l'imagine dans ces situations de violences, ce qui me génère d'abord de la souffrance puis de la colère envers ses agresseurs allant jusqu'à des envies de meurtres.
Ces flashs sont variés et nombreux. Ma vie est "un enfer". Dès que mon cerveau n'est pas occupé il se focalise sur ces flashs comme un aimant. Cela me génère des insomnies et des reveils dans la nuit, toujours focalisés sur ces images et pensées. Je n'arrive pas à m'endormir sans regarder un film ou série. Je ne sais plus ce qu'est le repos, dès que je m'allonge dans l'herbe ou prend un bain, mon cerveau se focalise sur ces images. Je ne peux plus lire. Je n'arrive plus à faire de "corvées" (ménage, rangement, jardinage) car cela n'occupe plus assez mon cerveau. Pour la même raison, les trajets en voiture sont invivables.J'appréhende même les moments avec ma fille (garde alternée) car quand je suis avec elle je ne peux pas prendre de cachets (anti depresseurs en particulier). Je peux dire que j'ai perdu toute envie de vivre et que j'ai de fortes envies suicidaires pour cesser de souffrir
J'ai essayé plusieurs traitements médicamenteux, dont certains m'ont provoqué de fortes somnolences et des problèmes au travail (au point d'être convoqué par le DRH).
J'ai essayé plusieurs techniques de TCC (Thérapies Comportamentales et Cognitives) dont principalement l'EMDR et aussi l'hypnose.
J'ai tenté l'electro stimulation cérébrale (pour laquelle j'ai même été hospitalisé 2 jours) mais suite aux "tests", je n'ai pas été retenu car selon le professeur cela serait inefficace dans mon cas.
J'ai aussi été hospitalisé en urgence car j'étais borderline du suicide, et j'ai eu recours plusieurs fois à diverses scarifications.
Je ne vis pas avec ma compagne pour des raisons familiales (gardes alternées avec les ex conjoints) et sommes distants d'un peu plus de 200 km.
Je peux vivre des moments formidables avec ma compagne quand nous nous promenons par exemple et que mon cerveau est occupé, mais nous connaissons aussi hélas des moments difficiles à cause de ces obsessions qui gâchent notre belle histoire d'Amour.

Il semblerait que ces troubles soient en lien avec ma situation de HP généralement hypersensible et très intolérant envers l'injustice.

Si certains ont connus des situations similaires, ou si vous avez des idées, des propositions, je suis preneur de tout.
D'avance merci
Fabrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pensée sauvage
Invité



MessageSujet: Re: Zebritude et obsessions   Jeu 27 Oct - 20:15

Bonsoir Fabrice,

Je viens de découvrir l'existence de ce forum et ton msg. Je me demande si ta réaction si exacerbée ne s'expliquerait pas ainsi : le vécu de ta compagne ferait écho à des événements douloureux de ton passé que tu aurais +/- refoulés ou, en tout cas, pas résolus ?

Ton expérience me parle un peu parce qu'il m'est arrivé des choses qui ressemblent un peu à ça, par exemple éprouver un chagrin démesuré au décès d'une vague connaissance, dont je connais assez bien l'épouse, comme si j'éprouvais son chagrin à elle, mais je suis à peu près sûre que c'est parce que j'ai dû, dans le passé, vivre des événements qui entrent en résonance avec ce décès, des événements que je n'ai pu évacuer en leur temps et qui se sont enkystés mais sont réactivés par ces événements bien présents. Je ne sais pas si je suis très claire.

Et sinon, un truc qui me fait beaucoup de bien, c'est la kinésiologie adaptogenèse (l'EMDR a été une catastrophe pour moi et est reconnue pour ne pas être bonne pour les personnes trop traumatisées) et, avant ça, l'étiomédecine, qui fonctionne un peu pareil il me semble, à savoir que ça agit sur la mémoire corporelle (cellulaire ? je ne sais pas trop et je ne veux pas savoir, en fait), on ne peut pas tricher, c'est le corps qui parle et seulement s'il est prêt à le faire. Ce qui importe surtout, à vrai dire, c'est de se sentir en confiance avec la personne aidante. Pour moi, en ce moment et depuis qqs années, la kinésio est d'une remarquable efficacité.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
fabrice68



Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: Zebritude et obsessions   Ven 28 Oct - 7:37

Bonjour Pensée Sauvage

Le fait que cela réveille un événement traumatique enfoui chez moi m'a souvent été donné comme réponse.
J'ai travaillé cette piste avec mon psy mais apparemment ce n'est pas la cause.
C'est bien dans mon présent, lié au passé de ma compagne, qu'est le problème. Je ne peux supporter que ces monstres restent impunis. Je ne peux supporter de savoir qu'à tout moment ils peuvent se remémorer avec plaisir ce qu'ils lui ont fait (dont un avec photos en sa possession).

L'EMDR avait effectivement été une catastrophe, j'en suis sorti en pleurs avec de fortes envies suicidaires.
La kinésiologie, j'avoue que c'est une piste que ma compagne m'avait conseillé mais que je n'ai pas suivi. J'en ai peut être une idée fausse, mais honnêtement, je trouve que ça fait truc de bobos...
On m'a souvent conseillé la méditation, mais c'est quelque chose dont je suis incapable. Je ne vois même pas comment faire. Souvent on me le décrit comme "ne plus penser" mais c'est bien mon problème, je ne sais pas faire cela. Ca me rappelle ma séance avec ce blabla "idiot" du style "imaginez votre colère, donnez lui une couleur, une forme..."
Déjà au collège on m'appelait M. Spoke pour mon côté rationnel, je n'ai aucune dimension spirituelle, je suis "terre à terre". Par exemple, quand je vais sur une tombe, je ne peux que penser que la personne est là dessous entrain de pourir...

Je pense que quoique je tente, ça ne servira pas à grand chose, le seule chose qui a un peu fonctionné à été l'exposition. Mais ce dont j'ai besoin à défaut d'une justice divine à laquelle je ne crois pas et d'une justice légale que je n'aurais pas, et à défaut d'une auto-justice, c'est de la justice de ma compagne c'est à dire qu'elle sorte totalement des manipulations qu'ils ont pu mettre en place pour lui faire porter des torts qu'elle n'a pas, bref qu'elle accepte son statut de victime car, même si elle m'assure avoir correctement analyser ce qui s'était passé, il y a parfois des phrases qui lui échappent qui me laisse à penser que ce n'est pas tout à fait le cas. Un peu comme une victime de viol pourrait penser à tort "Après tout c'est de ma faute, je n'aurais pas du m'habiller si court ou boire un verre de trop".

En tous cas merci pour ton message
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pensée sauvage
Invité



MessageSujet: Re: Zebritude et obsessions   Ven 28 Oct - 20:48

Bonsoir,
Si l'EMDR t'a fait de l'effet aussi violemment, c'est qu'il y a qqchose qui refuse de sortir parce que beaucoup trop douloureux. S'il n'y avait rien dans ton passé, l'EMDR n'aurait certainement eu aucun effet, tout simplement. Mais il est visiblement encore trop tôt pour toi. Dommage que tu refuses d'essayer la kinésio parce que ce n'est absolument pas un truc de bobo, c'est vrai que c'est très particulier, surtout si on est très rationnel, mais c'est très efficace. J'ai de la chance de ne pas être coincée par des pbs de rationnalité excessive, malgré ma formation scientifique, et d'accepter de ne pas comprendre pourquoi et comment ça fonctionne quand ça peut me faire du bien. Je verrais d'ailleurs bien l'excès de rationnalité comme un moyen de se protéger.
Quand il sera temps pour toi, tu y viendras peut-être ? C'est quand même mieux de porter sa croix que celle des autres.
Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
fabrice68



Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: Zebritude et obsessions   Ven 28 Oct - 21:01

Merci
Ca n'a pas été la conclusion de mon psy a propos de l’échec de l'EMDR.
Dès que mes finances le permettront j'essayerai la kinesiologie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zebritude et obsessions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zebritude et obsessions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mot un jour
» pourquoi cherche-on toujours à critiquer l'ISLAM ?
» les obsessions
» les Etats Mixtes suscitent un intérêt croissant.
» Pentacle contre obsession et possession

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: