Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peut-être juste hypersensible, et même que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Sam 11 Juin - 19:59

Bonjour, bonsoir,

Depuis 8 ans je me demande ce qu'il en est vraiment, mais comme me tester n'aurait rien changé, je ne me suis plus posé la question.

Parcours douloureux, pas parce que tout est terrible (deux-trois choses sont dures, marquantes, pas plus), mais parce que tout m'atteint au plus profond, et par tous les canaux. Je fais quelques burn-out, quelques dépressions, chaque fois thérapie + médicament, ça va mieux, je dégomme quelques vieux fantômes.

Et puis il y a deux ans je pense, on me parle d'hypersensibilité. Dans la même période, je fais des attaques de panique, de plus en plus coincée dans mon monde professionnel; je réclame une médication que cette fois , je pense prendre à vie.

Et puis cet hiver quelqu'un de surdoué me demande si je ne le suis pas, se sentant en confort en ma compagnie - on se côtoie professionnellement pendant plusieurs mois, elle me forme, assiste à mon dernier examen, et me donne un feedback tout-à-fait étonnant.



Bref, de fil en aiguille, j'ai tenté le test hier avec une psy, bien que je sache et lui ai dit (et qu'on ait discuté de reporter...) que j'étais surdosée en médocs, ayant diminué mon dosage depuis 10 jours - je sais pertinemment que le changement d'un début de traitement prend 3 semaines et demi chez moi, donc c'était risqué. Je me disais que la gestion différente du stress pourrait compenser ce que j'observe de mon fonctionnement en surdosage.

Eh bien, un fantôme était constamment penché sur mon épaule en train de ricaner, tout me distrayait, ma cervelle fuyait plus que jamais dans un ennui profond. Dissociation traumatique/raptus mental devant ce qui ne m'intéresse pas ou me rappelle l'entité furibarde et atemporelle qui nioussait à mon oreille et que j'essayais d'ignorer. Et en plus je m'en foutais!

On est tombées d'accord que les résultats seraient de toute façon très hétérogènes, avec d'excellents quotas en vocabulaire, culture générale et tout ce qui fait appel à une réflexion personnelle sur le monde... du moins, j'ai compris que ma mémoire et mon raisonnement se fragilisent quand je ne peux rattacher un exercice à un problème pragmatique mais qu'il reste au niveau du truc-à-solutionner, en particulier pour prouver la capacité-à-solutionner, à quelqu'un qui attend une performance (moi en l'occurrence, me projetant sur la psy; et capable de comprendre ce qui se passait en plus! donc dedans et dehors, en position schizoïde). Et que j'avais intérêt à bien travailler en EMDR pour décrocher le singe mental que j'ai sur l'épaule...


Voilà, bonsoir et bonjour, je file vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mar 14 Juin - 9:04

Hello Adalaise,

Je remets ici le message que je m'apprêtais à mettre sur ton sujet "Hélas, spectatrice impuissante..." -  de la violence à l'école.




Tableau très diversifié pour toi... en somme, oui, tu aimes les gens, les observer, échanger, vivre ensemble.

Dans mon taf de soignante intérimaire, ma capacité à créer du lien fait merveille avec des gens que je vois la plupart du temps pour la première fois. Et au lieu de l'entretien thérapeutique que je ne suis souvent pas en mesure de leur fournir, puisque je suis de passage, raconter des choses que j'ai vues en dehors du travail et qui concernent tout le monde, blaguer, dérider... ça marche pas mal. Et ça me remplit.

Le bouquin... oui. Pas encore mûr, encore deux-trois bricoles à explorer, genre les profils atypiques, quelques questions éthiques sur le pouvoir réel ou conféré au médical, et quelques autres questions au silence assourdissant.

Mais... oui!

Et toi, des livres amusants comment?

J'ai un gros faible pour le comique de situations absurdes, et les considérations pince-sans-rire, et aussi les situations tragiques relatées de manière "mise-en-abîme" comme celles que met en place John Irving dans ses œuvres.

Non seulement tordant, mais plein de profondeur, et à partir de choses du quotidien - le divin est en nous, pas besoin de le chercher ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mar 14 Juin - 9:52

Oui, Kaiken, ok pour continuer ici, c'est moins HS;
Ce que tu me dis de tes passions correspond bien à ce que j'imagine de toi.....

Livres amusants, type relation "innocente" d'un vilain petit canard obéissant, bien dans le rang, qui accepte sans broncher de mener "une vie exemplaire" jusqu'au jour où écroulé de douleur tout d'un coup avec une cruralgie sciatique, il se rend compte, devenu impotent ......que tout le monde s'en fout, vit ( très bien sans lui) et qu'il est SEUL et va finir ses jours infirme et sans ressources.....D'où une réaction.....et une conclusion, "il fallait être un emmerdeur" il n'est pas trop tard encore, et il s'y met;
Livre léger, hein ? mais si j'ai bien compris, c'est ( toutes proportions gardées) un peu sur la même longueur d'onde que ce dont tu parles;
Et puis un policier un peu décalé, inspiré ( mais je ne compare pas et c'est très différent) par Fred Vargas; aimes-tu les policiers ? connais-tu Fred Vargas ? ce serait une enquête assez déjantée en douceur, qui tournerait autour des "vraies" circonstances de la mort de Mme de Sévigné;
En attendant d'attraper "le fil" par écrit, je me les écrit dans ma tête......

J'aime rire et je suis gaie, j'apprécie le rire de façon identique à ce que tu m'en dis;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mar 14 Juin - 19:18

Haha, des livres amoraux, mais éthiques... hé hé hé, quelle bonne idée.

Fred Vargas oui, je connais un peu. J'ai un gros faible pour Tony Hillerman et ses enquêtes dans le monde navajo, je crois que j'ai tous ses livres sur les enquêtes de Leaphorn et Chee, de la police tribale navajo.

J'ai un humour féroce, mais qui essaie de rester bienveillant.

As-tu un blog?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 15 Juin - 6:27

Ah, je ne connais pas Tony Hillerman ! je me le note, je vais tâcher d'en trouver un tout de suite;
J'ai eu un blog ( que j'ai sucré) n'ayant pas le temps de l'alimenter, il s'appelait Lerivagedeslivres, des opinions sur les livres que j'aime, ça me demandait beaucoup de travail, et j'ai fini par le supprimer;

Accord total avec ta définition de l'humour !

Et toi, dis m'en un peu plus ? sur ce qui te dis......

Si tu veux une adresse mail = elisabeth.lecaille@wanadoo.fr
C'est plus direct;
mais =
* je ne sais pas si on a le droit de poster son mél, sinon, j'éditerai et te le redonnerai en MP
* ce n'est en aucune façon une demande indirecte de ton adresse mél perso, tu peux trouver cela indiscret, et je ne suis nullement gênée de correspondre sur le forum;

belle journée à toi;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Ven 17 Juin - 17:48

J'ai reçu mes résultats: HP, clairement. Et en compensant les 3/4 du test, basés sur du logico-mathématique, par le dernier quart.

Comme ça, le doute est levé, je sais sur quoi je dois bosser si j'en ai envie.

A noter: l'interrogation très légère sur un éventuel TDAH, très éventuel... à voir.


Dernière édition par Kaiken le Sam 18 Juin - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Sam 18 Juin - 5:12

Tu avais des doutes ?
Vas-tu "travailler" sur ces diagnostics ?
Etais-tu gênée par la surdouance ?

Je me sens "bizarre", alors, moi, j'ai toujours "fait avec", j'étais comme cela et puis, bon; cela ne m'a jamais gênée, et lorsqu'il y avait ( c'est mon expression) quelque chose qui dépassait du cadre, ma foi, je m'adaptais, je faisais semblant, je le cachais.....à mon époque, c'est à dire quinze ans en 68, les "surdoués" étaient censés être brillants OU RIEN; c'est à dire si on ne résolvait pas les propositions d'Euclide dans son bol de café le matin au réveil, hop ! pouf, à la poubelle;
Aujourd'hui, on prend des précautions..... Very Happy lol!


Es-tu satisfaite de tes résultats ?

bonne journée, Kaiken;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Sam 18 Juin - 8:25

Des doutes... pas vraiment... mais on est vite renvoyé à l'orgueil de son auto-diagnostic tant qu'on n'a pas le label. Et puis j'ai reculé ce moment sachant que ma brêlitude en face des chiffres allait me casser le truc (si je vois des chiffres et qu'il faut les utiliser même si ce ne sont que des objets, et pas les manipuler mentalement, je flippote).

Et puis ça aurait pu peut-être m'éviter de me fâcher avec une très bonne copine; qui cultive un sentiment d'infériorité et de non-reconnaissance artistique, et qui s'est mise à me renvoyer que j'avais la grosse tête à partir du moment où j'ai évoqué la possibilité d'être HP: dans son parcours de formation continue, me demandant de l'aide, elle se sentait enfoncée chaque fois que je découvrais une erreur, un irrespect des consignes ou une tendance à rester en surface. De même quand je lui envoyais des liens vers des pages web intéressantes, des personnes qui travaillaient dans le même sens qu'elle: une fois elle m'a répondu vertement en me remerciant de lui montrer précisément ce qu'elle était incapable de faire... En fait, non! ça m'aurait aidée à cesser de la fréquenter plus vite, il y aurait eu moins de dégâts.


La raison pour laquelle j'ai enfin passé ce foutu WAIS est simplement que ça peut me faciliter l'entrée dans certains groupes si j'en ai envie - pas pour le côté élitiste (évident) de la chose, mais pour démultiplier des possibilités de rencontre avec des gens qui ne me donneront pas le sentiment d'être à côté de la plaque, puisqu'on est sur la même. Je sens ça parfois comme une urgence, à 56 ans j'ai envie de regarnir mon carnet d'adresses (sérieusement épuré ces dernières années).


Je suis parfois gênée par ma douance, oui; car mon humour peut donner à penser que je suis méchante (alors que je suis dans la dédramatisation), ou provocatrice (alors que je suis juste dans l'irrévérence devant des personnes dont le pouvoir, l'aura sont surfaits). Donc je fuis les équipes et le travail fixe - je suis mieux toute seule.

La majeure partie de mon temps de travail depuis que j'ai mon diplôme, c'est de l'intérim, très confortable (bien faire sa job appelle reconnaissance, et comme je suis de nature joyeuse, faire rire est un léger plus). Je me suis aperçue que m'intégrer dans une équipe me coûtait, parce que les jugements sont vite là quand on se dérobe aux sorties de boulot, ou que l'on ose des remarques décalées mais pertinentes - soit sur le fonctionnement, soit sur les outils, soit sur l'influence des personnes. Donc retour à l'intérim, et les vaches sont bien gardées - et nourries, au moins.

Ah oui, le coup de se faire demander de jouer les super-calculettes alors qu'on est aux pives sur la question, mais doué pour tout autre chose, on me l'a aussi fait... Encore l'autre jour, distraite, je me suis surprise à me prétendre à moi-même que 4 x 7 = 32, alors pour la carte de visite, je passais du bristol au griffonnage sur la nappe en papier.
Heureusement qu'à partir du moment où j'ai capté où je pouvais exploiter ce que la nature m'a donné, j'ai pu trouver des créneaux plus précis; et où j'ai pu transposer ce que j'avais appris comme soignante, en analyse des besoins, montage et concrétisation de projets.

Après mon bachelor de documentaliste, j'ai embrayé sur ma petite cerise sur le gâteau: un brevet de formatrice d'adultes... qui me confère le titre d'ingénieur de formation.

Si je suis satisfaite de mes résultats... mettons que ça correspond à ce que je sais de mes capacités en général; mais ce que je peux continuer de travailler, c'est le truc-sur-l'épaule qui me met la pression quand il n'y en a pas réellement.

Une étape intéressante, à tout le moins! Laughing

Bonne journée, Adalaise.


Dernière édition par Kaiken le Sam 18 Juin - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Sam 18 Juin - 9:56

Je comprends bien......
Comme j'ai eu ( quel bonheur) une enfance "adaptée" avec des parents sans doute eux mêmes doués, on n'en a pas fait la remarque disons;
C'est à l'adolescence que.....Mais ! toutes les adolescences sont fragiles, alors.....J'en ai gardé des "précautions" dès que je sens admiration, ou jalousie, ffff hop, je me planque ! mes "dons" ( peinture, écriture) je les minimise, ou les passe à la trappe;
Non, ma foi être comme ça, je fais avec;
C'est avec mon fils que j'en ai pris plein la figure, durant des années; je me suis laissée piéger, car dans mon contexte familial, François était "banal" , vif, imaginatif, drôle.....mais bon; un vieux copain, lui-même doué m'a mise en garde, il voyait venir les problèmes;
Et puis, le père de François psycho rigide, très normatif a mis les pieds dans le plat et le drame a éclaté;
Aussi, j'imagine assez bien ce que tu traverses, et, oui, il faut aller vers des gens différents et te protéger des autres;

Bonne journée à toi aussi;

P.S. moi aussi, je suis nulle en maths, pas les chiffres, trop trop, mais tout ce qui est algèbre, etc; on m'a "ratée" et bloquée, mais je me débloque toute seule, il s'agit d'aller à son rythme et de faire appel à d'autres réflexes que ceux employés normalement;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Sam 18 Juin - 17:14

Adalaise a écrit:
C'est avec mon fils que j'en ai pris plein la figure, durant des années; je me suis laissée piéger, car dans mon contexte familial, François était "banal" , vif, imaginatif, drôle.....mais bon; un vieux copain, lui-même doué m'a mise en garde, il voyait venir les problèmes;
Et puis, le père de François psycho rigide, très normatif a mis les pieds dans le plat et le drame a éclaté;

Tu m'expliques? Piège, problèmes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Dim 19 Juin - 12:34

Disons que François s'est signalé très vite en faisant des phrases parfaites dès deux ans, en me reprenant lorsque je lui lisait une histoire si je n'employais pas les mêmes mots, en inventant des histoires avec des bouts de phrases complexes, etc.....
Il était gai, drôle, avec des réflexions ahurissantes = un exemple, à 3 ans et demi, 4 ans, un jour, depuis son siège enfant, à l'arrière de la voiture, il m'a demandé = "Maman, qu'est-ce qu'il y a le jour d'après, après, après et encore après et encore...?" j'en ai lâché les pédales ! Very Happy LOL
Bref, dans ma famille, il nous égayait, mais nous trouvions cela normal;
Les histoires ont commencé à la maternelle, l'institutrice le trouvait "trop intelligent" et estimait qu'il devait "être comme ses pairs" ( je cite); son père était agacé par ce comportement, et trouvait aussi, qu'il devait être et faire "comme les autres"; il le reprenait sans cesse et lui demandait avec de moins en moins de patience d'imiter ses copains et dès que l'un d'eux faisait quoique ce soit ( y compris banal, etc) il lui disait "et toi, tu le fais ça ? fais le ça, là, maintenant"
Donc dès 3 ans, hormis ma famille François a été confronté aux autres et on lui a imposé de se comporter d'une certaine façon, en se montrant agacé par tout ce qu'il faisait lui;
Mon plus vieil ami ( je commençais à regimber contre ces confrontations incessantes en disant "foutez lui la paix, laissez le être comme il est) m' a mise en garde, en me disant, François est précoce, tu vas avoir des difficultés;
Bref on l'a pris en grippe à l'école, il est devenu le bouc émissaire des autres, et tout à suivi;
Pardon de ne pas continuer, je ne suis pas guérie de mon amertume et de ma colère, tout particulièrement contre son père;
Cela a été un calvaire dont François est sorti victorieux, car il a beaucoup de caractère = il a observé et je l'ai aidé, le degré d'intelligence des personnes qui le critiquaient, je lui ai montré et expliqué ce que signifiait être normatif, et finalement, avec un psychiatre, le fils de mon médecin traitant, je l'ai fait diagnostiquer = 160 de QI ( il avait 12, ou 13 ans; comme moi, pb en maths); j'ai adhéré à l'AFEP ( association française des enfants précoces) et j'en suis devenue référente pour ma région; je lui ai laissé le choix = à l'école, évidemment, coup de théâtre, on s'est mis à genoux devant lui, je lui ai proposé d'aller dans un établissement spécialisé;
François a mal vécu tout cela, il m'a dit = "il faudrait savoir , un coup, je suis cinglé, et bon à foutre aux ordures, l'autre coup je suis un génie ? moi, j'ai pas changé, je suis toujours pareil, tous ces gens c'est des c**** , tout ce que je veux, c'est qu'on me lâche"; et " je ne veux pas aller dans cette école de c**** qui se la pètent, ils n'ont aucun humour, c'est des tordus, moi je suis normal";
Parfait, comme il disait tout haut ce que je pensais tout bas, je lui ai expliqué que moi aussi, j'étais comme "ça" mais que j'avais eu la chance d'avoir des parents, etc, etc....La discussion est donc arrivée sur le comportement de son père ( qui en fait était jaloux de lui) ; François m'a dit "mon père c'est un c** mais c'est mon père, tout ce que je veux, c'est qu'il me lâche" O.K.
Je l'ai laissé choisir son école, librement, et en seconde, première, terminale, il a été dans l'école de son choix, bon élève et bien, bac avec mention et études de son choix avec diplôme avec un an d'avance; voilà;
A mon avis, il faut non banaliser, mais faire preuve de naturel; un HP c'est quelqu'un qui va réaliser un certain nombre d'actes mentaux et psychologiques de façon différente, si il est dans un milieu compréhensif et affectueux c'est bon; le vrai pb de ces personnes, c'est au départ, la famille;

Il me semble ( je ne veux pas être indiscrète) que en ce qui te concerne, c'est peut-être un peu le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Dim 19 Juin - 13:31

Ben je vais te raconter, tu me diras... à force d'avoir le nez sur la situation, je la trouve peut-être trop banale/normale, quelque chose comme ça.

Il paraît que je ressemble beaucoup à ma grand-mère paternelle, que je n'ai pas connue. Une maîtresse-femme, comme on dit, avec beaucoup de piquant et de vivacité. Ma grand-mère maternelle, je l'ai côtoyée; elle avait un esprit fin, qu'elle me semble avoir principalement utilisé pour se venger perfidement du sort que la vie lui avait réservé, en écrasant son mari et ma mère.

Mon père a été recueilli par la famille de sa tante, quand il est devenu orphelin à 15 ans, rude changement. De son côté, ma mère vivait une relation difficile avec ma grand-mère.

Les deux ados se sont remarqués au catéchisme, et d'après ce que je comprends, histoire d'échapper à leurs familles respectives, se sont mis en situation de devenir parents à 17 et 19 ans.

Ils ont mis pas mal d'énergie à fonder famille; dès que ma soeur et moi nous avons eu 4 et 5 ans, ma mère s'est remise aux études, jusqu'à obtenir bac et demi-doctorat en droit.

Mon père était typographe, et à n'en pas douter, un type très intelligent.

Seule ma mère s'est demandée si elle n'était pas surdouée, et quand elle en a parlé à sa mère, celle-ci lui a répondu que même comme ça, elle aurait toujours le même trou-du-cul qu'Hortense.

J'ai baigné dans le message "tu es intelligente mais tu ne fous rien à l'école", et les impatiences traumatisantes de mon père devant mes dérobades face à tout ce qui regardait les chiffres.

Donc je dirais, avec le recul, que mes parents me trouvaient normale (pour eux...), qu'il y avait de la jalousie étouffante chez ma grand-mère maternelle par rapport aux possibilités manifestes de sa fille... et que mes parents étaient tellement en situation de survie émotionnelle que l'exploitation de leurs dons est passée au second plan.

Ma sœur a trois garçons brillants, les deux premiers bien équilibrés, le troisième plus torturé, en retrait, mais avec des dons artistiques et musicaux superbes.

Elle a si bien intégré que c'était moi la personne intelligente, qu'elle se dénigre beaucoup. Or, elle présente un type d'intelligence que j'arrive mal à définir... mais indéniable, tout en s'attribuant un QI d'huître, comme elle dit.

Voilà, en gros. Et j'ajoute que personne n'aurait parié un kopeck sur ma surdouance, parmi tout ce monde; et que personne d'autre que ma mère et moi ne s'est posé la question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Dim 19 Juin - 14:09

Oui, je vois......

Ce qui me frappe, dans ta famille, ( et la relation que tu fais de son histoire) est peut-être le manque d'affection; ( peut-être, hein ? c'est peut-être simplement "voilé" par discrétion);
Dans mon histoire familiale, ce que je retiens, c'est l'affection; avec le coeur, on peut tout faire; attention je dis bien "tout" et ce que tu dis me le montre; "tout" signifie du positif, mais aussi, du négatif; et ta remarque de "survie émotionnelle" est significative;
Tes parents se sont mariés très ( trop) jeunes, et ont "projeté" sur les enfants leurs vécus non assumés ( enfin, il me semble, et je ne suis pas psy et je n'aime guère jouer les psys auxquels j'accorde plus ou moins de confiance; ma ligne directrice c'est le simple bon sens; )
A partir de là, il me semble que sans le vouloir, ils vous ont "demandé" d'achever ce qu'eux n'avaient pas achevé, c'est à dire = être ceci ou cela; peu importe quoi, le ceci ou le cela ? hein ? ce qu'il faut, c'est qu'un parent laisse l'enfant être lui même; il me semble qu'il y a eu ( depuis tes grands parents, en héritage) une succession, un engrenage dans ces demandes aux enfants "d'être ceci ou cela" ; on te dit que tu ressembles à ta grand mère paternelle ( et non à toi-même) ; ta grand mère maternelle "s'est vengée de sur" , etc.....à chaque fois, je remarque une main-mise , un projet sur autrui;

[ j'ouvre une parenthèse pour te dire que c'est partout pareil car, j'ai un ton/style un peu dogmatique à l'égard de ta famille, en apparence, - et je m'en excuse- alors que en réalité je ne fais que tenter de comprendre à ma façon; oui, c'est partout pareil, mon père "traumatisé" par le sort d'une de ses soeurs m'a fait - sans s'en rendre compte- beaucoup de mal, en voulant m'éviter certaines choses, pas facile d'être parents, on fait tous des erreurs ! ]

Donc, il me semble ( semble) que tes parents ont aussi consacré leur affect à eux-mêmes d'abord, peut-être avant leurs enfants, peut-être ?
Ayant appartenu à une famille sensible à ce fait de douance, normalement, cela ne devrait pas te poser trop trop de problèmes, et là aussi, il me semble que tu es plutôt en recherche d'affection/compréhension ( insuffisamment reçue dans ta famille) plutôt que d'identité; tu me paraît bien claire à cet égard; je dirais que tes parents ont été peut-être plus centrés sur eux et leur besoin de s'achever que sur leurs enfants et leur besoin d'être aimés pour eux-mêmes; d'où ton questionnement, qui au fond est sans objet = douée, tu l'es, c'est évident, ta vraie question, c'est pourquoi ne suis-je pas aimée pour moi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Dim 19 Juin - 16:03

Message plein de précaution bienveillante, je le sens d’ici… pour dire des choses qui me vont au cœur.

Voyons ça.

L’affection, oui, c’était en option je trouve, avec le recul. Ce qui n’empêche pas les actes commis au nom du « c’est pour toi que je le dis », pour le moins redoutables de culpabilisation et renfonçant de légitimes protestations – d’ailleurs, j’ai toujours eu le sentiment que ma sœur et moi étions plus des objets que des sujets, des paravents, des utilitaires.

De là, je relève l’égoïsme foncier et la personnalité infantile de ma mère, qui par exemple ne voyait pas le problème d’entamer une relation suivie avec le petit copain de l’époque de ma sœur… et autres blessures directes et indirectes, dommageable à la confiance. Il y a aussi chez elle un esprit de compétition qui la rendait très fière de paraître plutôt une sœur qu’une mère.

Nous n’étions pas les prolongements de nos parents, celles qui allaient perpétuer l’avancée et le progrès avec les meilleurs moyens de la génération suivante, mais des faire-valoir, peut-être. Ce qui va dans le sens de ce que tu dis, d’appartenir à quelqu’un d’autre que soi-même.

Il est juste de dire que l’on était probablement en compétition pour vivre (ma sœur et moi), ou revivre (les parents) une enfance, une adolescence et un début de vie adulte en liberté exploratoire, concernant la construction de certains pans de personnalité. Il n’y avait pas la place pour tout le monde… mon père est décédé quand j’avais 15 ans, et j’ai coupé les ponts avec ma mère puisque quelque part, elle a choisi de se comporter en copine déloyale – et des copines comme ça, j’en ai laissé derrière moi.

A bien y regarder, ils se sont entendus et complétés dans cette configuration où l'affection était accessoire, parce que c'était ce qu'ils avaient tous deux connus en famille.

Et c’est vrai que j’ai passé pas mal de temps à reconstruire les endroits de « ma » maison interne qui ont à voir avec l’estime de soi, la place que je me donne, pour pouvoir réaliser ce dont j’étais capable. Et ça passe par l'ameublement de la pièce de ma maison dédiée à la chaleur humaine, la valorisation de la personne pour ce qu'elle est en elle-même, l'amour inconditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Lun 20 Juin - 13:52

Merci de ta gentille remarque; je suis toujours en refus du discours "psychologisant" qui est illégitime de la part d'un interlocuteur, lorsqu'il n'est pas un professionnel, et illégitime aussi de la part d'un professionnel, dans bien des cas ( appropriation de l'autre, et mise en valeur de soi, sous couvert de "soin" et de "thérapie"; heureusement, il y a de bons thérapeutes;)

Bon, ceci dit, oui, je comprends ce que tu écris; je ne juge nullement tes parents, j'ai simplement cru sentir.....et, mais peut-être suis trop sentimentale, j'ai vu tant de situations se résoudre avec un peu d'affection simplement; on peut aussi estimer que je suis trop dans l'affect, et que ceci ne résout rien;
Il n'en demeure pas moins, que entourer un enfant d'affection, de façon sensée est un formidable outil d'équilibre;
François, petit, avait un conte préféré, qui avait pour titre "Le petit garçon de neige" = l'histoire d'un couple âgé, désolée de ne pas avoir d'enfant, qui adoptait le bonhomme de neige fabriqué et oublié par les enfants du village; et, bien sûr, le bonhomme de neige devenait vivant;
Limpide, pour moi, tant François était "glacé" et réservé avec un certain nombre de gens, et ne se laissait aller qu'avec mes parents;
Quelque part, je ressens un peu cela en lisant ce que tu écris, et voilà;
Tu me parais beaucoup "donner" et bien peu recevoir.....Il faudrait peut-être ( ceci n'empêche en rien ta recherche intellectuelle et psychologique) trouver dans ton entourage des personnes qui s'attachent à ce que tu es, simplement = drôle, humaine, altruiste, bosseuse, etc; tout ces aspects de toi méritent qu'on s'attache à toi, et pas pour t'envier ou en tirer parti, mais pour t'apprécier comme amie;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Lun 20 Juin - 15:14

Et ça, c'est tout un travail, le travail d'une vie: laisser derrière soi les relations vampiriques, en renouer qui soient issues de l'esprit de réseau.

J'y travaille. Ce qui veut dire de chercher ce qui, en moi, attire certaines personnes; le détricoter, le remonter, autrement.

Les circonstances de la vie font que parfois, à la faveur d'un fléchissement de l'attention, ce même genre de personne peut se frayer un chemin vers moi; je m'emploie donc à éviter toute situation douteuse... ou à fuir rapidement lorsque je m'aperçois que je me suis fourvoyée.

Malgré tout, je noue ou renoue des relations de confiance ces dernières années. On apprend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mar 21 Juin - 13:10

Kaiken a écrit:
Ce qui veut dire de chercher ce qui, en moi, attire certaines personnes; le détricoter, le remonter, autrement.

Ne le sens-tu pas, ce qui attire les gens en toi ? et pourquoi "détricoter et remonter" ? tu es bien, comme tu es ...!!!
Tu es venue gentiment ( on ne se connaissait pas du tout) m'interroger sur "mon petit loup" , et puis, ça s'est enchaîné.....c'est tout simple, tu le vois bien que tu vas vers les gens, que tu leur donnes du temps, de l'intérêt....
Les gens vont répondre, et là prends ce qu'ils te donnent ; ok pour éviter les types toxiques, oui, mais pourquoi veux -tu te déconstruire ? tu es bien comme tu es ! pourquoi veux-tu te "changer" pour mériter une affection ? tu la mérites, là, en étant comme tu es !

J'ai le sentiment que ( bien sûr) les relations perverses t'ont fait du mal, chasses les de ton esprit, ce n'est pas toi qui en est responsable ! quand on te jalouse, c'est la faute du jaloux, pas de la victime ! ( bon "victime" n'est peut-être pas bien choisi..) mais enfin, il faut déculpabiliser et te libérer de ce sentiment que telle que tu es, tu ne peux pas attirer l'affection; là, je suis vraiment sûre de ce que je dis;

Tiens, ce matin, j'ai téléchargé un Tony Hillman = La voie de l'ennemi , j'ai fait attention, je crois que c'est le premier, je te dirai ce que j'en pense, à priori, ça devrait me plaire, j'aime beaucoup les policiers atypiques, et qui dégagent "un climat", une atmosphère;
As-tu une liseuse ? mon fils m'a offert une tablette, ça a révolutionné mes habitudes de lecture de pouvoir d'un clic avoir immédiatement le livre qui me tente; j'étais déjà une lectrice acharnée, là, ça prend des proportions inquiétantes LOL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mar 21 Juin - 15:01

Hello!

Je suis d'accord avec toi, mais il y a aussi une part à explorer, pour me retirer plus vite d'une relation toxique moins bien repérée au départ, puisque je ne veux ni ne peux faire que certaines choses ne se soient pas passées.

Tu connais la désintégration positive? Dabrovski? C'est ce processus que je vis en plein depuis quelques années.

T'as trouvé un Hillerman, super!

Tablette... boh, si je lisais autant qu'avant, je serais perméable à l'e-book... sûrement.


Pour la bienveillance et l'élan vers les gens, je sais que c'est un de mes plus gros capitaux. C'est ailleurs que je dois me protéger, car les idiots qui prennent ce que je dis et fais au premier degré quand c'est de la clownerie pure et dure, je leur fais encore trop confiance au départ - j'arrive pas à croire que certaines personnes soient malveillantes, je leur donne toujours une chance de trop.

Hé, rien n'est un problème en ce moment... dis-moi vite comment tu trouves Hillerman!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 22 Juin - 4:45

Oui, je te dirai, je viens de télécharger un second Tony Hillerman ( et non Hillman, pardon) Là où dansent les morts ;

Non, je t'avoue j'ignore cette notion de "désintégration positive" ainsi que le nom, même de Dabrovsky; je viens de lire un résumé assez clair ( et j'ai téléchargé plusieurs liens) que je trouve pertinent, et qui m'intéresse; je vais sans doute approfondir cette connaissance, cela me semble utile pour mon fils ; certaines choses me frappent =
* une approche qui va me servir pour comprendre l'évolution de mon fils
* une approche qui me rappelle Cyrulnik
* et, encore une certaine ressemblance entre ( toutes proportions gardées!!!) entre le vécu de François et le tien;

Je comprends mieux ton ressenti, là;

Quant à "faire confiance aux idiots"// personnes apparemment attachantes, nous en sommes tous là; j'ai renoncé à promener sur autrui un regard extra lucide, en pensant pouvoir les détecter rapidement; il faut du temps pour identifier - un peu !! - qui est qui ;

Ce concept de "désintégration positive" est extrêmement intéressant, car il permet d'identifier et de qualifier de façon dynamique, souple, évolutive, une grande partie des relations humaines et des vécus successifs de soi; j'ai eu, je le suppose, oui, plusieurs de ces opérations "mentales et affectives" je vais dire de façon un peu approximative;
Deuils, divorce, perte de l'audition.....je trouve vraiment riche l'analyse que l'on peut effectuer avec cet outil;

Bonne journée, Kaiken, je vais travailler; à tout à l'heure si tu postes dans la journée;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 22 Juin - 7:57

Salut Mme "A l'aise"!

Il fait enfin beau, là... et on nous annonce du 30° pour vendredi après-midi. Et ça tombe pile-poil, parce que je vois la fin d'une saloperie de trachéite qui me revient dans les pattes chaque année entre les perce-neige et maintenant depuis quelques années.

Cyrulnik, je vénère...

A force de réfléchir ensemble avec ma meilleure copine, qui est un mec en fait, on est tombés ensemble sur Dabrowski, sur l'hypersensibilité ((très aidant, comme notion, aussi), et bien sûr des pistes pour gérer sa fille aînée en souffrance avec les maths (tiens tiens), qui peut en devenir odieuse de trouille. Et aussi pour son cadet, qui présente des traits hétérogènes entre un discours et des intérêts très au-dessus de sa tranche d'âge, et des comportements de type Asperger (ce qui l'a mis en difficulté avec des camarades d'école qui le houspillaient: tout fluet qu'il est, il n'avait d'autre parade que de les mordre.)

Ce que je retire de toutes ces réflexions pêle-mêle, c'est que pour me protéger, je reste délibérément dans un statut qui me fait aller d'une équipe à une autre, qui me gratifie car je rentre la tête libre, et la plupart du temps avec la satisfaction que m'ont exprimée les gens que je dépanne. Je n'ai plus que quelques années avant la retraite, et donc avec les annuités, la possibilité de descendre gentiment mon pourcentage de travail pour le remplacer progressivement et durablement par ce qui me plaît ET ce qui sera lucratif la moindre (comme on dit par chez nous), car une retraite d'infirmière, ça va pas loin.

Et mes réflexions diplomatiquement douteuses, les trucs qui me font rire, qui dédramatisent des situations terribles parfois... eh ben je me les garde pour les sortir en privé, avec mes potes; ou sur mon blog, si je n'en ai pas sous la main et que ça me démange de trop.

Disons que pour l'instant je me repose tout en allant de temps en temps entretenir ma musculature, je n'ai pas d'enjeu "pilouface", et je profite de cette période pour nettoyer encore deux trois garages de foutoir mental.

C'est jamais perdu!

Ce sont de petites tâches à effectuer en regard de tout le merdier que j'ai nettoyé -et c'est bien que je l'aie dégreubé lorsque j'avais assez d'énergie pour tout faire en même temps, je veux dire, bosser, tenir debout, ne rien négliger de faire dans ce qui me plaisait (dont une demi-licence d'histoire ancienne / des campagnes de fouilles archéologiques alternées avec du pool comme soignante).

Mais je ne vais pas me priver de faire les à-fonds, tiens. Car quand un truc lancinant disparaît, c'est fou la place que ça fait pour ce qu'on a envie d'y mettre!



"Femme qui écoute" et "Coyote attend" sont les Hillerman qui m'ont le plus frappée, avec ceux que tu as déjà trouvés.

Allez, à plusse, Ada!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 22 Juin - 9:01

Very Happy Dis donc, poulette, t'es priée de pas te f***** de mon honorable pseudo, hein ? ( médiéval, j'adore le MA et dérivé d'Adélaïde, Adélice, forme occitane "Adalaïse" ) un peu de respect, hein, jeune personne, les vieux ont besoin de reconnaissance, toussa, toussa.....

Si je ne suis pas indiscrète, t'es d'où toi ? moi, je suis bretonne ( non bretonnante, je regrette) née à un mois près en Ariège; terres de gens "rugueux" ......

Dis donc, t'en fais des choses..... !!!! moi, plus je vieillis, plus je feignasse, et c'est délicieux; je te dirai qu'avec mon grand machin très bête at home plus deux miaws hyper choyées, j'ai intérêt à galoper, ménage, cuisine, lessive, rangement.....Enfin, j'aime ça contre-poids idéal à la gamberge.....
Cet été je me suis fixé une remise à neuf ( beaucoup dire, disons un rafraîchissement) de la maison, et une reprise en main du jardin, plus me remettre à peindre, et là, si, commencer les livres au traitement de texte; un incipit par bouquin, suffisamment précis, pour que je ne puisse plus me dérouter ensuite;
Pour l'heure, j'attends mes élèves pour les révisions des oraux français-littérature pour les premières et les terminales L, le tout surmonté d'un large sourire à l'accueil "alors, j'attends d'excellentes notes !! ils étaient faciles les sujets, cette année" sourire qui va couper la chique aux gémissements habituels "Madâaââme, c'était DUUUUR ! " quels petits salopiots !!! z'en foutent pas une rame, on leur flanque des sujets déjà étudiés de long en large en cours, sont pas foutus de les reconnaître ! et les parents qu'ils enfument, viennent chouiner le sujet à la main, sur le pas de ma porte, en cachette " on ne le lui a pas dit, vous les trouvez comment les sujets ? c'est difficile, non, pour eux ?"
La désintégration positive pour moi aura lieu le jour où j'éclaterai ( adieu la clientèle) " non, MAIS un grand coup de pied au chose et trois heures de travail chaque soir, vous avez déjà tenté le coup ??" ( Je donne des cours particuliers puisque j'ai perdu l'audition, donc grand groupe en cours, plus faisable, et ce depuis 2000; bon, et j'ai la réputation de faire avoir au moins la moyenne; et de plus en plus on a des élèves larvaires, les chéris-mon-coeur de pôpa-môman, faut pas crier, sont fragiles;)

J'irais bien voir voir ton blog, si tu ne me trouvais pas indiscrète, je peux ? Et, tu me donnes envie d'en faire un de nouveau, tiens.....Je suis nulle en informatique, alors, je fais du miteux ( 1 2 3 site facile-pour-tous-gratuit) tu vois le genre.....

Je vais revenir sur ce que tu m'écris ( Asperger, etc, j'ai des amies qui ont ça dans leur nichée, dur à vivre); là, AU FRONT !! j'y retourne, à tout à l'heure.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaiken

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 11/06/2016
Localisation : Romandie

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 22 Juin - 10:35

Ah merde, je voulais pas mettre les pieds dans le plat ! J’ai vraiment cru que tu plaisantais avec ton pseudo. Il me manquait le tréma sur le « I »… tu me mets les points sur les « i » !
Je suis de l’arc lémanique, en Chuiche. Et mes 56 ans me font devenir feignasse aussi, avec délices tout autant, tout en déplorant que le ménage, la vaisselle et la lessive ne se fassent pas tous seuls.
A 17-18 ans, je n’étais pas capable de prendre du recul même dans mon point fort, la littérature francophone. Je me laissais charmer, ou pas… je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez.
Zola m’a transfigurée, Balzac m’a attristée, Bazin m’a subjuguée, et Vian… ouverte à la créativité.

Mon blog, je te le transmets par MP. Et il est bâti sur un modèle simplissime ! Un deux trois et PLOP !

Comment as-tu perdu l’audition, si j‘ose demander ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalaise

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/09/2015

MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   Mer 22 Juin - 13:23

Sad Ah, bin, Kaiken, te frappes pas ! je rigolais, hein ? pour de vrai, sûr !!!!
Et oui, y avait pas le tréma, because parfois il ne "passe" pas lorsqu'on écrit à l'inscription, j'aurais dû tenter !!!!

Rhôôô, j'adore la Suisse, quel beau pays ! tu as de la chance.......

Ah, oui, ose ose.....Bof, une histoire à la c** = très mauvaise circulation sanguine, de tout temps, à la naissance de François, une hémorragie, deux transfusions, une phlébite......Jamais pu prendre la pilule, interdit, toujours sous anti-coagulants sévèrement dosés, c'est de famille;
Bref un beau 15 Juin, plop comme tu dis, je me suis réveillée en n'entendant que couic; un an de recherches, analyses, irm, scanner, hémodilution, cortisone.....rien; appareil et 3 ans d'orthophonie pour "décoder" les appareils modifient beaucoup les sons, lecture labiale; voilà; je fais avec, il me reste 80% d'invalidité, mais bon, en conversation normale, face à face, c'est ok; mon vrai pb restant, c'est le téléphone, je le gère très mal;
Que veux-tu on a chacun nos tuiles; merci pour ton adresse de blog, je vais aller voir mon MP;

On reviendra ( si ça te dit) sur cette notion de désintégration positive, ça m'interpelle, vraiment;

Comme toi ( le hasard....) j'ai beaucoup d'amies qui ont eu des enfants autistes ( autisme de Kanner) et Asperger; beaucoup est excessif, en fait, j'en ai deux, quoi; dont la seconde est vraiment gâtée, deux Asperger, un autisme de Kanner sur trois enfants; c'est une fille très positive, équilibrée, bourrée d'humour; j'admire en silence;

Bon, mes zouaves vont rappliquer, et il fait trente degrés à l'ombre, je te laisse, je voudrais faire un petit tour sur ton blog; @ plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peut-être juste hypersensible, et même que ça...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-être juste hypersensible, et même que ça...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on parler d'une guerre juste ?
» 6 jours de shawwal les bienfaits, shawwal juste aprés ramadan?,
» Angioplastie: résultats positifs!
» Le mari peut-il frapper son épouse ?
» Un catholique peut-il voter a gauche?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: