Par Yvane Wiart. Forum dédié à ceux qui se découvrent surdoués, pour échanger sur leur expérience : sentiment de décalage, réactions à la différence, violence psychologique, stress, joies, bonheurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Help : Doutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milie



Messages : 1
Date d'inscription : 03/07/2015

MessageSujet: Help : Doutes   Ven 3 Juil - 14:25

Bonjour,

Je m'excuse d'avance pour ce message qui va sûrement être fleuve et confus malgré le fait que je l'ai mentalement rédigé plusieurs fois. C'est que c'est justement le bazard dans ma tête. Peut-être que ce message m'aidera à y voir plus clair.

Il y a plusieurs mois une amie m'a envoyé un mail me disant qu'elle se soupçonnait TDA et où elle m'envoyait un lien pour que je lui donne mon avis.
Ca a été un choc pour moi (j'en ai les larmes aux yeux) car j'ai été frappé de m'y reconnaître ainsi que mon père. Du coup, j'ai potassé le site entier. Et puis j'ai mis de côté en me disant que ca n'était qu'une étiquette.
Mais c'est resté un sujet qui m'intéressait alors j'ai continué à suivre les articles et émissions de radio qui me tombaient sous la main. Très vite je me suis rendu compte que le TDA pouvait être lié au HP. Et deuxième choc. Parce que je m'y suis encore retrouvée dans plein d'aspect. Et mon papa aussi, moi qui ait toujours été convaincu qu'il avait été un enfant précoce (et donc un adulte doué). Mais je ne l'avais jamais envisagé pour moi. Bien au contraire.

Suite à une émission de radio (sur France Inter, sur les adultes surdoués), je me suis décidée à prendre RDV pour un bilan psychométrique. Nous voilà à la raison pour laquelle je vous écris.
J'avais RDV pour début décembre. Ca me laissait le temps de continuer à lire sur le sujet. Et c'était loin. Et voilà que mon RDV a été avancé à lundi prochain. Sur le moment je me suis dis que je serais fixée plus vite mais maintenant je suis morte de peur (j'en ai une boule dans la gorge). Ça coûte extrêmement cher pour moi qui suis au chômage. Je n'en ai pas parlé à mon compagnon, ni à quiconque d'ailleurs (sauf mon ex-psy qui me dit que c'est un test inutile). Si j'écoute la voix de la raison, je me dis que c'est complètement impossible, que je divague. Et quand j'écoute mes tripes, je me dis que si je n'essaye pas je me poserais toujours la question.
Je me dis que j'affabule, que je suis médiocre et que c'est juste une façon de me faire valoir (d'autant que ma mère m'a toujours dis à quel point j'étais moyenne donc si ca pouvait la faire taire...). Si le test est "négatif", alors non seulement j'aurais perdu 400€ qu'il me faudra certainement justifier auprès de mon compagnon mais ce sera un peu comme revenir à la nuit noire après avoir vu la lumière au bout du chemin. Parce que ca pourrait être une explication à..., piouf en fait je sais pas trop quoi. À mes difficultés avec les autres, à me faire comprendre, à me sentir jugée et agressée tout le temps, à mon manque de confiance ?

Bref, comment savoir si ça vaut le coup de tenter le test ? Comment être suffisamment certain que ça vaut le coup financièrement ?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, ca m'aidera peut-être aussi à y voir plus clair.

Merci de m'avoir lue.

Emilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Help : Doutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle et en pleins doutes
» Correction de DM de philo : j'ai des doutes
» Préparation de l'agrégation d'espagnol...des doutes !
» doutes grammaticaux: cours bouleversé! S'il-vous-plaît...
» N'ayez pas peur d'exprimer vos doutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surdoué(e) adulte :: Echanges :: Surdoué : si vous l'étiez ?-
Sauter vers: